baseball

SCANDALE!

Le 30 décembre 1907, la commission Mills, qui faisait la promotion du baseball à l’extérieur des États-Unis et s’était donné le mandat de découvrir le fondateur du passe-temps national des Américains, révèle le fruit de ses recherches. Et comme la vie est bien faite, il correspond exactement à l’objectif souhaité.

Selon la commission, l’inventeur du baseball est nul autre qu’un héros de la Guerre civile américaine, le général Abner Doubleday. L’homme responsable de l’enquête, un certain Albert Goodwill Spalding, voulait prouver que le baseball était une invention purement américaine, pas un vulgaire rejeton du cricket ou d’un autre maudit sport de Britanniques.

Ça l’air que le général Doubleday a rédigé les règles du baseball sur le sol près de Cooperstown, où il était stationné en 1839. M. Spalding se base sur une lettre écrite par un supposé compagnon d’armes du général qui affirme avoir été présent lors de ce moment historique.

C’est pourquoi en 1939, pour célébrer le centenaire du seul sport où tu peux avoir une bédaine, le Temple de la renommée est créé à Cooperstown.

Mais les historiens continuent leurs recherches et découvrent, quelques années plus tard, la vérité.

C’EST UN IMMENSE MENSONGE PATRIOTICO-SPORTIF!

Ce que les chercheurs découvrent, c’est que Doubleday n’a jamais écrit un mot sur le baseball, et n’était même pas à Cooperstown en 1839, d’ailleurs. De plus, son présumé compagnon qui avait confirmé l’histoire a été interné après avoir tué sa femme, lui qui était devenu complètement coucou du marteau.

ON NE PEUT JAMAIS SE FIER COUDONC!



Commentez cet article