owen

Le 23 mai 1999 restera à jamais gravé dans la mémoire des amateurs de lutte.

Ce qui était à la base un événement «pay-per-view» parmi tant d’autres à la WWF, Over The Edge, est devenu synonyme d’une tragédie qui a coûté la vie au très populaire Owen Hart, cadet de 12 enfants de la célèbre famille canadienne dans le monde de la lutte.

Un accident tragique

Owen, à 34 ans, laissait dans le deuil sa femme, Martha, ses deux enfants, Oje et Athena, son frère Bret et toute sa famille.

Pour son combat contre The Godfather, il avait été décidé quelques jours avant la soirée fatidique de faire descendre Owen Hart, alors sous son personnage du Blue Blazer, du plafond du Kemper Arena de Kansas City, un peu comme Sting faisait avec la WCW avant Hart.

Pour faire la longue histoire courte, le dispositif qu’a utilisé Hart ce soir-là n’était pas prévu pour ce genre de cascade et il n’y avait pas de deuxième dispositif de sûreté en place sur l’équipement du lutteur en raison de la décision tardive d’effectuer le stunt. L’épisode de la série documentaire Dark Side of the Ring de Vice nous démontre aussi à quel point l’accident était facilement évitable avec un peu de précautions.

Une chute fatale

Nous connaissons malheureusement la suite : Hart a chuté durant sa descente, heurtant violemment les câbles du ring à l’atterrissage. Il est décédé peu de temps après l’accident en raison des multiples hémorragies internes provoquées par la violence de l’impact.

Le décès de Hart a envenimé plusieurs relations dans le monde de la lutte, particulièrement celles impliquant Vince Russo qui serait, semble-t-il, derrière la décision d’utiliser cette entrée spectaculaire afin de bonifier le personnage humoristique de Hart.

Martha Hart, la veuve d’Owen, a d’ailleurs poursuivi la WWE à l’époque pour tirer au clair les raisons de cette tragique négligence.

Cadet des douze enfants de Stu et Helen Hart, Owen a marqué la lutte en raison de sa fructueuse collaboration avec la WWF, son frère Bret et les autres membres de sa famille comme le British Bulldog Davey Boy Smith et Jim Neidhart.

Un vibrant hommage

Plus de 20 ans plus tard, les plaies sont encore vives lorsque l’on mentionne le triste décès du «King of Hearts».

Le lendemain, l’édition en direct de Raw était un hommage à la vie et à la carrière d’Owen Hart. Un rare moment où les frontières fictives de la lutte (kayfabe) ont été effacées le temps d’un soir pour que tous les lutteurs et employés de la WWF puissent rendre un hommage à sa juste mesure à Owen Hart.

À ce jour, Owen Hart n’est toujours pas un membre du Temple de la renommée de la WWE. Martha, son épouse, a confirmé qu’elle n’avait pas l’intention de laisser la WWE rendre hommage à Owen et de tirer profit de la mort qu’elle a provoqué par sa négligence.

C’est une position impopulaire auprès des partisans, mais on peut la comprendre en raison des circonstances de l’accident et de la poursuite judiciaire ensuite.

Une très triste histoire.



Commentez cet article