munich

Les Jeux olympiques sont censés être un événement de neutralité politique et de communion entre les peuples. Des fois, ça marche. Pis des fois, ça part en couille.

Le 5 septembre 1972, le monde est encore sous le choc de la septième médaille d’or gagnée par le nageur américain Mark Spitz, la veille. Un record, lui qui est devenu le plus grand olympien de tous les temps.

Mais pendant que Mark cuve son Gatorade, une tragédie débute dans le village des athlètes. Des envoyés de l’organisation palestinienne Septembre noir entrent dans le bâtiment où sont logés les membres de l’équipe israélienne. Au terme de plusieurs heures et d’une attaque à l’aéroport alors que les assaillants tentent de s’enfuir, 11 membres de l’équipe israélienne, un policier allemand et cinq terroristes seront tués.

Voici les athlètes et entraîneurs.

munich

Les agresseurs mènent cette action en représailles à l’occupation par Israël des territoires palestiniens, à la suite de la Guerre de Six Jours. C’est compliqué, on sait.

Cet article présente un résumé assez complet des évènements à Munich, qui changeront à jamais la sécurité entourant la grande fête du sport. Et qui se voulait pacifiste, dans le bon vieux temps.

Voici un reportage d’ESPN, dur, mais complet, qui résume bien la tragédie.



Commentez cet article