manchester

Le 6 février 1958, les joueurs de l’équipe de Premier League Manchester United rentrent de Belgrade, après avoir disputé un match de la Ligue des champions. Ils ont gagné la partie et ainsi accédé à la demi-finale. C’est le fun.

C’est une équipe toute étoile, bien que composée de très jeunes joueurs. Dirigé par Matt Busby, le Man U domine la Premier League depuis trois saisons.

L’avion se pose à Munich pour se ravitailler. Le décollage est difficile : le pilote échoue à deux reprises. Certains joueurs envisagent de passer la nuit en Allemagne, puisqu’il neige et que la météo ne semble pas vouloir s’améliorer.

Le pilote et l’équipe de l’aéroport décident de tenter un autre décollage. Les joueurs prennent place dans l’avion. Au bout de la piste, l’avion ne décolle pas, mais ne s’arrête pas non plus. Il frappe de plein fouet un immeuble et un entrepôt de carburant.

Des 44 personnes à bord de l’avion, 38 passagers et 6 membres de l’équipage, 21 perdront la vie ce jour-là dans l’incendie de l’avion. Tous les autres passagers seront blessés, certains gravement.

Huit joueurs, trois membres du personnel du club, huit journalistes et quatre personnes de l’entourage de l’équipe et de l’équipage meurent. Quelques semaines plus tard, le joueur-vedette Duncan Edwards, à qui plusieurs prévoyaient une carrière surpassant celle de Pelé, meurt de ses blessures, tout comme un membre de l’équipage.

Manchester United remportera le Championnat d’Europe dix ans plus tard, avec dans son alignement deux joueurs rescapés du crash. Comme quoi la vie continue, malgré tout.



Commentez cet article