Montreal Canadiens

En fait, oui, il y en a un prix… Dans certaines circonstances.

Avez-vous essayé de vous procurer des billets pour la première ronde des séries?

Les Sénateurs ont attendu à ce matin, 10h, avant de mettre en vente les places disponibles au Centre Canadian Tire.

Pour sa part, le Tricolore a ouvert sa « voûte » jeudi dernier. Sans tambour ni trompette, peut-être pour ne pas faire crasher son site Internet.

L’an dernier, j’avais réussi à me procurer une paire de billets pour le 4e match de la première ronde. J’ai vu Montréal éliminer Tampa Bay, c’était l’euphorie.

Cette année, je n’ai pas eu cette chance. Mais je vais réessayer pour la deuxième ronde.

Fan Montreal Canadiens

L’offre et la demande

Lorsque j’ai vu le prix des billets pour les présentes séries, je suis tombé de ma chaise.

Ok, pas tant que ça, mais je me suis quand même gratté la tête en grimaçant un peu.

Au niveau Bleu, les tarifs ont augmenté de 38% par rapport à l’an dernier, passant de 66 $ à 91 $ l’unité.

Ce montant inclut tous les frais, sauf ceux de livraison.

Qu’en est-il des autres sections « abordables »?
– Zone Famille Future Shop (adultes) : 91 $ ch. + livraison
– Zone Coors Light (anciennement Molson Ex) : 91 $ ch. + livraison
– Zone Fauteuil roulant : 91 $ ch. + livraison

Durant les playoffs, je crois que si l’organisation du Canadien vendait des places debout à 150 $ l’unité, elle trouverait preneur.

Un petit creux?

Je ne sais pas à quel point le coût des boissons et des aliments a changé cette saison, mais l’an dernier, voici que vous pouviez avoir pour un budget d’environ 70 $ (sans compter le pourboire) :
– Deux canettes de bière (11 $ ch.)
– Deux hot dogs (4,50 $ ch.)
– Un maïs soufflé (7 $)
– Une bouteille d’eau (5,25 $)
– Une place de stationnement près du Centre Bell (25 $)

Popcorn Centre Bell

 

Selon Forbes, la valeur actuelle de la formation montréalaise est d’un milliard de dollars. Son bénéfice d’exploitation, pour la saison 2013-2014, est évalué à 59,8 millions.

Sachant cela, je me pose la question :

Au-delà des quelques $$ de profits supplémentaires facilement réalisables sur la vente des billets, n’y a-t-il pas une certaine limite à exploiter ce fameux concept d’offre et de demande? Par principe, ou si vous préférez, par respect pour les fans.

Être partisan du Canadien, ça n’a pas de prix. C’est bien vrai. Mais à condition de rester à la maison.

Qu’en pensez-vous?

Je vous invite à commenter et à me suivre sur Twitter

(Crédit : Getty Images)



Commentez cet article