Cette semaine, j’ai écouté pour vous Éveil, un court-métrage d’animation d’à peine plus d’une minute.

Donc pas besoin d’attendre ta pause de midi pour l’écouter, celle de 15 minutes est bien en masse, même pour l’écouter 2-3 fois.

C’est sympathique et avec l’été qui est enfin arrivé, juste entendre de l’eau nous rafraichit.

Ce qui m’impressionne à chaque fois que je vois des films d’animation, c’est comment un dessinateur (dans ce cas-ci, une dessinatrice) peut saisir le mouvement d’un humain ou de tout être vivant. La fluidité rend les images vivantes et accompagnées de bruits réels, notre cerveau ne sait plus trop si ce qu’on voit est réel ou non.

Écoute Éveil si:

– T’as pas accès à un lac.
– Tes parents n’ont pas de chalet.
– Les parents de tes amis ont un chalet, mais juste un fuc**** pédalo.
– Le Parc Lafontaine, c’est ton plan d’eau préféré.
– Tu te couches à côté de ton air climatisé pour t’arroser avec la condensation.
– Tu t’es déjà fait barrer de la pataugeuse de ton quartier parce que t’es allé sans enfant.
– T’as une minute à tuer pis si t’enlèves des écouteurs, tu devras jaser avec tes collègues qui viennent de découvrir le pull pork.


Éveil, Jenna Marks, Office national du film du Canada



Commentez cet article