stefan

Le 4 janvier 2007, nous avons été témoins de l’une des gaffes les plus célèbres de l’histoire du hockey.

Les Oilers d’Edmonton accueillaient les Stars de Dallas. L’ambiance était survoltée et la lumière rouge scintillait à profusion des deux côtés de la patinoire.

Alors que les visiteurs menaient 5 à 4 et qu’il ne restait qu’une quinzaine de secondes à faire au cadran, Patrik Stefan s’est retrouvé seul devant un filet désert. Trop facile.

Or, l’impensable s’est produit.

À visionner avec le son

Les Oilers se sont finalement inclinés en tirs de barrage, mais ce n’est pas ce dont on se souviendra.

D’ailleurs, au même moment…
– les Sharks battaient les Red Wings 9 à 4;
– les Maple Leafs humiliaient les Bruins 10 à 2;
– l’Arizona remportait un match par blanchissage (à cette époque, c’était quelque chose);
– Alexander Semin marquait deux fois pour aider les Caps à vaincre le Canadien.

C’était le genre de soirée où tout pouvait arriver.

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article