comtois

Hier soir, dans une fin de match des plus dramatiques, Équipe Canada junior a subi la défaite dans son match de quarts de finale face à la Finlande.

Le revers de 2-1, subi en temps supplémentaire, est particulièrement difficile à avaler pour les membres de l’organisation et les nombreux fans canadiens, car le Canada a eu deux chances exceptionnelles de mettre un terme à la rencontre. La première était celle offerte au capitaine du club Maxime Comtois après qu’un lancer de punition ait été décerné au début de la période de prolongation; la deuxième appartenait à Noah Dobson qui avait un filet ouvert, mais qui a vu son bâton céder au moment même où il s’apprêtait à tirer. Sur la même séquence, les Finlandais ont contre-attaqué et c’est le défenseur Toni Utunen qui a déjoué le gardien Michael DiPietro avec un tir du poignet. Ouch!

Vous pouvez visionner les faits saillants du match sur RDS.

D’ailleurs, ce matin, on est bien heureux de ne pas travailler en gestion de communauté pour le fabricant des bâtons de Dobson. Mettons que ça commence l’année du mauvais pied.

Une fin de match malchanceuse pour Michael DiPietro

Même si le Canada a eu de bonnes chances lors des derniers instants du match, la Finlande n’a pas volé la rencontre, car ses joueurs ont dominé au chapitre des tirs au but. Disons que le cerbère canadien méritait clairement un meilleur sort après avoir sorti ses coéquipiers du pétrin à de nombreuses reprises pendant la partie. Le filet très malchanceux qu’il a accordé en fin de troisième période était tout simplement injuste. À regarder l’expression faciale de DiPietro, on peut dire que lui aussi n’en revenait pas.

De la haine sur Instagram

Tout ça pour dire que la défaite a fendu le cœur de nombreux amateurs de hockey canadiens et que certains d’entre eux — qu’on appellera des morons pour rester poli — ont décidé de se rendre sur le compte Instagram de Maxime Comtois, bouc émissaire de cette fin de parcours hâtive, afin d’y déverser leur fiel. Le capitaine d’ECJ a en effet reçu de nombreux messages désobligeants (retirés par les modérateurs de la plateforme depuis), dont certains particulièrement violents. Comme vous le constaterez, c’est dégueulasse et infiniment petit de s’en prendre à un seul individu — âgé de 19 ans, faut-il le rappeler — pour passer sa frustration.

Voici une capture d’écran de quelques-uns de ces messages :

comtois

Crédits photo : kevinraphael21/Instagram

Le pire, c’est que ce ne sont pas les pires insultes qu’il a reçues. Un internaute lui a suggéré de se suicider et un autre lui a souhaité d’attraper le VIH, avant de le traiter de « French F*ck ». Vraiment horrible, comme on vous le disait.

Un message à tous ces imbéciles qui se cachent derrière leur écran en ce début d’année 2019 : réfléchissez avant d’agir. Le monde s’en portera mieux.

Dans tous les cas, on souhaite féliciter toute l’équipe canadienne qui nous a offert de belles performances dans le tournoi, même si le résultat n’était pas celui escompté.

Et allez donc donner un peu d’amour au capitaine canadien; ça ne coûte rien et ça nous redonnera un peu espoir en l’humanité.

***MISE À JOUR***

Les représentants du jeune athlète ont publié un communiqué de presse au cours des derniers instants, qui dénonce les messages haineux reçus par Comtois en plus de condamner la cyberintimidation, un fléau de notre société.

La lettre mentionne aussi que « Maxime Comtois est l’exemple ultime d’un athlète de Hockey Canada qui a gravi les échelons pour devenir un leader complet » et que « Personne n’est plus fier de porter la feuille d’érable sur sa poitrine et le C sur son chandail. »

Le capitaine termine son mot avec beaucoup de classe en souhaitant la meilleure des chances aux joueurs des équipes toujours actives au Mondial junior, « le meilleur tournoi du monde ».

« When they go low, we go high », comme l’a si bien dit Michelle Obama. Chapeau!

via Instagram



Commentez cet article