La première fin de semaine de la nouvelle XFL

Cette fin de semaine, la XFL effectuait son grand retour afin de faire oublier le fiasco de la première mouture au début du 21e siècle et offrir, enfin, une alternative hivernale à la NFL durant sa saison morte.

Est-ce que le pari de Vince McMahon tient la route? Jusqu’ici, les amateurs semblent amusés par le spectacle et les innovations. Nous, on s’amuse avec les petits détails comme les opérateurs vidéo responsables des reprises avec des manettes de jeux vidéo.

Sur le terrain, c’était quand même du football enlevant.

Prenons par exemple le premier match de Marc Trestman, l’ancien entraîneur des Alouettes, à la barre des Vipers de Tampa Bay.

Mais au-delà du football sur le terrain, quelques trucs ont attiré notre attention cette fin de semaine.

Les règles

 

Voir cette publication sur Instagram

 

What do you think of the #XFL’s rules? 👀🤔

Une publication partagée par TSN (@tsn_official) le

Essentiellement, la XFL c’est le même football que la NFL au niveau des essais, mais il y a des nuances.

Le jeu va un peu plus rapidement en raison de l’absence d’arrêts de jeu à l’extérieur des deux minutes de la fin. Aussi, les prolongations seront clairement divertissantes avec un format «fusillade» où les équipes devront marquer le plus de points en cinq tentatives près de la zone des buts.

Les bottés d’envoi ont aussi fait jaser beaucoup avec la modification où personne ne peut bouger tant que le ballon n’est pas attrapé.

C’est spécial à voir.

L’attitude

Les équipes doivent se forger une identité et les Rebels de Dallas ont vite compris qu’il fallait en mettre plein la vue. Des motos, la musique de la lutteuse Charlotte Flair «dans l’prélart», et beaucoup d’explosions.

La proximité avec les joueurs

Les journalistes sur les lignes de côtés sont plus actifs lors des matchs et ça peut aussi donner des moments moins plaisants pour les athlètes. J.J. Watt, des Texans de la NFL, a soulevé ce malaise après un botté raté.

Les entrevues «à chaud» comme ça, c’est toujours une bonne recette pour les débordements.

On a aussi beaucoup aimé la confusion de l’entraîneur Jerry Glanville avec ses deux paires d’écouteurs sur la tête en même temps. C’est un genre.

La XFL, déjà un succès

Ce tweet du journaliste Darren Rovell illustre bien le succès immédiat de la XFL qui, avant même ses premiers matchs, avait déjà surpassé la tristement défunte AAF de l’année dernière. Les gens étaient aussi au rendez-vous devant leurs téléviseurs, au grand bonheur des réseaux, et le calibre était bon.

Est-ce qu’on va adopter la XFL? Peut-être bien que oui. Sinon, on va regarder timidement du coin de l’oeil très certainement. Surtout pour les commentaires de l’ancien botteur de la NFL Pat McAfee.

Ça promet d’être divertissant cette XFL.



Commentez cet article