C’est dans la ville de Joensuu en Finlande qu’avait lieu cette semaine le premier championnat international de tricot heavy métal.

Mais, d’où sort cette idée… originale?

Non, personne n’a pigé au hasard une activité et un style de musique afin d’en faire un assemblage incohérent.

En fait, la Finlande se perçoit comme le royaume de la musique heavy métal. On compterait 50 groupes de ce style musical par tranche de 100 000 habitants.

Apparament que le tricot compterait tout autant d’adeptes au pays de Saku Koivu.

Voilà qu’on a enfin trouvé le moyen d’unir ces deux passions du peuple finlandais.

Une compétition de calibre mondial

Étonnamment, le tricot heavy métal, ça n’intéresse pas que les Finlandais! Oh que non!

Parmi les participants à la compétition, on comptait des Américains, des Britanniques, des Danois, des Israéliens, des Japonais, des Lettons, des Russes, des Suédois et bien sûr des Finlandais.

On ne sait pas si ça compte comme un sport, mais on apprécie tout de même la dextérité et les talents de danseurs des participants.

Au final, c’est l’équipe japonaise qui est repartie avec les grands honneurs de la compétition.

Comme si ce n’était pas déjà assez étrange, les Japonais ont trouvé le moyen d’incorporer de la lutte sumo là-dedans…

Une nouvelle tradition?

Si ces images vous ont donné la piqûre… sachez que l’événement devrait être de retour l’année prochaine.

Il reste donc en masse de temps pour envoyer sa candidature aux organisateurs et se booker un voyage en Finlande.

En attendant, vous pouvez visionner la compétition en entier sur la page Facebook de l’événement.

Entre temps, on pourrait aussi se partir nos propres traditions étranges au Québec. Pourquoi pas un tournoi de curling sur de la musique d’Éric Lapointe ou une dégustation de poutine en unicycle….

via Heavy Metal Knitting



Commentez cet article