victime

Hier soir, dans la Ligue Magnus, le Championnat français de hockey, les Gothiques d’Amiens rendaient visite aux Boxers de Bordeaux à l’occasion du quatrième match de la série quart de finale les opposant.

Ce match chaudement disputé s’est finalement terminé en faveur du club visiteur, qui a réussi à l’emporter par la marque de 4-3 pour ainsi égaliser la série à deux partout.

Si la tension était palpable durant toute la rencontre, elle a carrément explosé en fin de partie, alors qu’une bagarre générale a éclaté et qu’un geste odieux a été commis par Holden Anderson, un Montréalais d’origine, à l’endroit de Julien Desrosiers, un attaquant de Bordeaux franco-canadien – il possède les deux nationalités. Ce dernier était aux prises avec son rival quand celui-ci a décidé d’appliquer une prise de judo et de lui faire une jambette sur la glace. Desrosiers n’a pas vu la manœuvre venir et est tombé tête première sur la glace.

Dégueulasse!

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Un geste ignoble. Crédits: SebYlonen/Twitter #hockey #bataille #judo #degueulasse #respect #liguemagnus #amiens #bordeaux #series

Une publication partagée par Balle Courbe (@ballecourbe) le

Voici la séquence, d’un autre angle :

Des blessures graves

Le numéro 42 des Boxers a subi une commotion cérébrale ainsi qu’une entorse de l’épaule de stade 2 en plus d’avoir perdu connaissance suite au choc. Selon ce qui a été rapporté par le média France bleu, il aurait été inconscient pendant une dizaine de minutes avant d’être transporté vers le Centre hospitalier universitaire de Bordeaux. Le club a d’ailleurs confirmé que sa saison était terminée via son compte Twitter.

Horrible.

L’équipe songe à porter plainte

Thierry Parienty, le président des Boxers, a mentionné à des journalistes présents sur place hier que l’organisation songeait à porter plainte.

«Ça peut faire partie des éventualitésIl y a une agression, c’est clair. Il a trois semaines d’arrêt minimum. Et surtout ce n’est pas dans le jeu. C’est la première fois qu’il y a un geste aussi violent depuis cinq ans que je suis dans le hockey. C’est une prise de judo. Mais ce n’est pas un tatami, c’est de la glace. Julien Desrosiers aurait pu y laisser une partie de sa moelle épinière. Il faut être vraiment vigilant et ferme sur ce genre d’attitude.»

On souhaite bon courage à Julien Desrosiers, un vétéran de la Ligue Magnus âgé de 38 ans originaire de Saint-Anaclet-de-Lessard, ville du Bas-Saint-Laurent.

En espérant que ce geste dangereux ne mette pas fin à sa carrière de hockey.

Une peine à venir

Ce matin, la direction de la Ligue Magnus a publié un communiqué mentionnant qu’elle allait tenir une réunion afin de discuter des événements de la veille.

On espère que les dirigeants seront sévères à l’endroit de l’assaillant de Desrosiers. Pour le moment, il a été suspendu par son équipe, en attendant la décision de la ligue.

via France bleu



Commentez cet article