noir

Le légendaire joueur et gérant de baseball Frank Robinson nous a quittés le 7 février dernier. Il était à la barre des Expos lorsqu’ils sont partis en 2004, ce fut donc leur dernier skip. Mais, honnêtement, ce n’est qu’un détail de l’immense carrière qu’a menée Robinson.

Voici donc quelques faits marquants de son parcours qui, ma foi, pas mal impressionnant!

Premier gérant noir de l’histoire des majeures

robinson

Crédits photo : Getty Images

Si Jackie Robinson a fracassé la barrière de la couleur chez les joueurs, en 1947, il faudra attendre les années 70 avant de voir un Noir diriger une équipe. Déjà, au début de cette décennie, Robinson avait fait savoir à l’équipe avec laquelle il jouait, les Angels, qu’il désirait devenir gérant. Ceux-ci, trop fermés pour comprendre qu’ils pouvaient passer à l’histoire, ont décidé de l’échanger aux Indians de Cleveland, en 1974. Il a été nommé joueur-entraineur en 1975, ce qui a fait de lui le premier homme de couleur à occuper ce poste. Il est congédié en 1977 et retrouve un emploi de gérant avec San Francisco en 1981.

Il est le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le titre de joueur le plus utile dans les deux ligues

robinson

Crédits photo : Getty Images

Frank Robinson était tout un joueur de balle. Il remporte le titre de joueur le plus utile pour la première fois en 1961, avec les Reds de Cincinnati. Il frappe, cette saison-là, pour une moyenne de .323, avec 37 circuits, 124 points produits et un WAR de 7,3.

Il remporte son deuxième titre en 1966, avec les Orioles de Baltimore, avec une moyenne de .316, 49 circuits, 122 points produits et un WAR de 7,3.

En plus d’être bon, il était constant!

Il a frappé un carrousel en 1959

Ça n’a l’air pas si difficile, vite de même, mais frapper un carrousel, c’est un peu l’équivalent d’un match parfait pour un lanceur ! Donc, lors du match du 2 mai 1959, alors qu’il s’alignait pour les Reds qui affrontaient les Dodgers, Robinson a frappé un simple, un double, un triple et un coup de circuit. Pas mal.

Il a remporté la triple couronne

robinson

Crédits photo : Getty Images

Ça aussi, ce n’est pas évident à obtenir comme titre et c’est assez rare. Pour se mériter la triple couronne, un joueur de position doit terminer la saison en première place pour les coups de circuit, les points produits et la moyenne au bâton. En 1966, Robinson s’est vu se faire discerner cet honneur avec 49 circuits, 122 points produits et une moyenne de .316. Pour donner une idée de la rareté de l’exploit, Carl Yastrzemski la remporte la saison suivante, mais il faudra attendre en 2012, avec Miguel Cabrera, pour voir l’exploit de répéter.

Il a frappé le plus long coup de circuit de l’histoire du Baltimore Memorial Center

robinson

Le 8 mai 1966, alors que les Orioles de Robinson rencontrent les Indians de Cleveland, Robinson a frappé une claque de 541 pieds. Ça, ça veut dire que la balle est littéralement sortie du stade avant de tomber dans le stationnement, sous une Cadillac. Le match a dû être arrêté quelques minutes, le temps de laisser la foule ovationner Robinson et, pour commémorer l’événement, on a installé un drapeau à l’endroit où l’on a retrouvé la balle. Et, sur le drapeau, une seule inscription : « here ».



Commentez cet article