Les frères Jones à Chicago

Des frères dans le même uniforme, au hockey, c’est relativement commun, mais quand même pas si habituel que ça.

Il y avait, bien sûr, les frères Stastny à l’époque. À Montréal, on pense évidemment à Maurice et Henri Richard ou, plus récemment, Andrei et Sergei Kostitsyn. Sinon, les Sedin ont fait la loi avec les Canucks et les trois frères Staal ont joué en même temps pour les Hurricanes.

Bref, une fratrie c’est compétitif, mais c’est aussi un bel atout pour la camaraderie et la communication dans une équipe. Cinq formations ont saisi cette nuance durant les derniers jours avec le repêchage, les transactions et les nouveaux contrats.

Petit survol des fratries nouvellement réunies.

Deux frères, un uniforme

Les Blackhawks ont fait toute une prise en échangeant pour obtenir le défenseur Seth Jones. Qui plus est, Chicago venait aussi de faire l’acquisition de Caleb Jones lors d’une autre transaction plus tôt cet été. Les frangins Jones porteront donc l’uniforme des Hawks la saison prochaine.

Ensuite, le Kraken de Seattle complétait sa première formation et, dans ses sélections, les frères Cale et Haydn Fleury étaient présents.

Chez les Devils, la sélection de Luke Hughes au 4e rang de la première ronde complète la réunion avec son frère Jack au New Jersey.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BarDown (@bardown)

Toujours lors du repêchage, les Blackhawks ont ajouté une deuxième fratrie à leurs effectifs en sélectionnant Colton Dach, le frère de Kirby Dach.

Finalement, c’est au Colorado que se termine l’histoire de famille alors que les Makar se retrouvent.

Après avoir donné un nouveau gros contrat à Cale Makar, l’équipe a ajouté son petit frère Taylor lors du repêchage et, ils ont raison, un Makar ça ne suffit pas quand il donne ce genre de performance.

Est-ce que d’autres frères seront réunis cet été avant la nouvelle saison? Si oui, est-ce que le grand frère de Cole Caufield, Brock, a le talent pour rejoindre le Canadien après sa carrière universitaire?



Commentez cet article