En temps normal, les athlètes sont acclamés pour leurs performances, leur dévouement et leur courage. On ne s’en cachera pas, avec ce site web, on participe nous aussi à la glorification de leurs exploits.

Toutefois, depuis que la Covid-19 a bousculé notre quotidien, de nouveaux héros émergent comme ces milliers de travailleurs de la santé qui sont au front face à l’ennemi invisible.

Pendant ce temps, les athlètes sont forcés à une certaine forme d’inactivité. Une situation quand même difficile pour des personnes qui sont habituées à constamment repousser leurs limites.

Sensible à la cause

Le cycliste québécois James Piccoli est aux premières loges pour comprendre tous les sacrifices que doivent faire les travailleurs de la santé puisque sa conjointe Kristen est infirmière.

De plus, le fait de constater que cette dernière peut travailler jusqu’à douze heures consécutives remet les choses en perspective pour celui qui, normalement, se sent épuisé après avoir roulé pendant « seulement » six heures.

Dans ce contexte, l’athlète de 28 ans souhaitait faire sa part pour contribuer à la cause.

Gravir l’Everest à Montréal

En appui aux travailleurs du réseau de la santé, le coureur de l’équipe Israel Start-Up Nation s’est donné comme défi de gravir le Mont-Royal autant de fois que possible en moins de 24 heures.

Ce type de course s’inspire de l’Everesting qui consiste à réussir une ascension à répétition afin de gravir l’équivalent du dénivelé de l’Everest.

Dans notre cas, simplement de lire cette définition nous donne déjà des crampes musculaires, mais pour ce qui est de James Piccoli, on peut dire qu’il a réussi son défi haut la main.

Dépasser son objectif

Au final, le Montréalais aura roulé pendant près de 15 heures sur une distance de 322 kilomètres. Ses 100 ascensions de la voie Camillien-Houde lui auront permis de gravir 12 605 mètres. L’Everest en compte 8 848…

L’exploit de Piccoli a attiré l’attention de nombreux donateurs qui ont adhéré à sa cause visant à acheter des produits sanitaires (masques, gants, produits désinfectants) afin de protéger les populations les plus vulnérables face à l’épidémie de Covid-19. L’objectif de départ qui était d’amasser 6 000 $ a été largement franchi.

D’ailleurs, si vous en avez les moyens, vous pouvez toujours contribuer à sa campagne GoFundMe.



Commentez cet article