Gritty et des partisans des Flyers

Normalement quand on vous parle de Gritty, la mascotte des Flyers, c’est pour un événement comique sur la glace ou une cocasserie avec un partisan dans les gradins. La populaire mascotte a le don d’attirer l’attention depuis ses débuts avec l’équipe en 2018 et, sur le web, sa présence est toujours remarquée.

Mais ici, le Philadelphia Inquirer nous relègue une histoire très différente à propos de Gritty et de sa mèche courte.

Est-ce que Gritty a frappé un partisan?

En novembre dernier, Chris Greenwell est allé au Wells Fargo Center avec son fils de 13 ans pour un événement spécial organisé par les Flyers afin de permettre aux détenteurs de billets de saison de rencontrer Gritty et de prendre une photo avec lui.

Pour des raisons inconnues, l’attente lors de l’événement était particulièrement longue et les partisans n’étaient pas satisfaits de l’organisation. Mais, Gritty a tout de même rencontré les gens et pris des photos, comme en témoigne ce cliché partagé par Greenwell avec le journal de la région de Philadelphie.

Crédit – Chris Greenwell

Comme vous pouvez le voir sur la photo, Gritty n’est pas trop intéressé par l’aventure. Mais, il y a une histoire après cette prise de photo

Selon les allégations de Greenwell partagées avec le journal et la police de Philadelphie, Gritty aurait frappé violemment son fils dans le dos après que celui-ci lui ai tapoté la tête pour s’amuser avec lui.

Une histoire, deux versions

Greenwell a rapidement partagé la mésaventure avec Comcast Spectacor, les propriétaires des Flyers. Après plusieurs courriels échangés, les deux parties n’en sont pas venues à une entente, alors le dossier est maintenant entre les mains de la police.

Monsieur Greenwell et son fils maintiennent que Gritty a frappé le jeune homme alors qu’il s’éloignait de la mascotte. Un docteur confirme que le jeune homme a souffert d’ecchymoses et de maux de dos à la suite de l’incident. Comcast, de son côté, souligne qu’aucun témoin de l’événement ne peut corroborer cette version et les caméras à l’intérieur de l’aréna n’étaient pas positionnées pour capturer la scène à ce moment.

On se retrouve alors avec deux versions des faits et des détenteurs de billets de saison pas mal mécontents. L’équipe a bien tenté d’inviter le jeune à rencontrer les joueurs avant un match à domicile, mais on ne veut pas admettre que Gritty serait en torts dans cette affaire.

L’enquête est donc toujours ouverte selon la police de Philadelphie.

Est-ce que la personnalité bouillonnante de Gritty aura raison de la mascotte avec cette histoire? On va suivre le tout de très près.

via le Philadelphia Inquirer



Commentez cet article