5

Fait que tu as décidé d’être dans le vent et tu vas assister à ton premier match de baseball professionnel en fin de semaine au stade O, dans le but non avoué d’inonder ton fil Facebook d’égoportraits (en français s’il-vous plait!), de toi en train d’avoir ben du fun même si tu comprends rien de ce qui se passe sur le terrain.

Bravo.

Mais, tu vas faire face à une belle leçon de vie : le baseball, c’est plate, et c’est ce qui fait que c’est beau.

Alors, pour t’aider à apprécier ton premier match des majeurs, je vais faire ce que ton père aurait dû faire dans le temps et te donner quelques trucs pour rendre ton séjour au stade agréable. Et, surtout, ne pas faire chier tout le monde après la cinquième manche en demandant constamment : ça achève-tu?

01

Gérer son temps

Photo : Andrew, le fan qui dort

Comme je le laissais poindre subtilement dans l’intro, une partie de baseball, c’est long et lent en maudit. En 2014, les matchs des Ligues majeures ont duré en moyenne trois heures et huit minutes.

Au baseball, contrairement au hockey où les joueurs courent comme des poules pas de tête, il faut laisser monter la tension comme un poteux qui attend son trio Big Mac durant son trip de bouffe.

Si tu as besoin d’être diverti constamment, joue à trouver Youppi qui fait des cabrioles dans les gradins.

02

Être à l'écoute

Photo : amusingtime.com

Sois attentif.

Premièrement, ça évite de se prendre une balle en plein front si tu fais partie du 1% qui a pu se payer de bons billets (et mange de la marde, moi, j’en ai pas eu d’excellents billets comme ça) et, deuxièmement, tu ne voudrais pas manquer le seul coup sûr frappé depuis trois manches et un tiers. P

arce que si tu as bien compris le point 1 et que tu as laissé monter la tension, rater un coup sûr, c’est comme une éjaculation précoce. Tu sais que c’est arrivé, mais t’as rien senti.

03

Savoir s’équiper

Photo : jerseydemic.com

Il est parfaitement acceptable d’apporter sa mite de balle molle qui traine dans sa garde-robe depuis 2003, surtout si tu es assis près du champ.

Tu pourrais attraper ce que tous les commentateurs de balle appellent « un souvenir ».

Par contre, si tu as en haut de quinze ans et un petit gars ou une petite fille de huit ans est assis dans un rayon de cinq sièges, tu lui donnes la balle. Tu as l’air cool et, en plus, tu vas passer à TV!

04

Rester dans l’ambiance

Photo : dharmabumx via Flickr

Si tu as bien compris le point 1 (on y revient toujours), une partie, c’est long. Et tu auras soif et tu vas boire de la bière.

Une consommation aux deux manches (aux trois manches si on porte moins bien ça) est parfaitement raisonnable. Ça garde dans le match et ça évite de s’endormir en fin de septième.

05

Se laisser emporter par la musique

Photo : AmericanAtHeart sur Etsy

Parlant de la septième manche, au milieu de celle-ci il y a la pause dans laquelle on chante le Take me out to the ball game. Tu ne connais pas les paroles?

Pas grave, personne ne les sait vraiment et finit par chanter : Give me some peanuts, some Cracker Jacks, na na na na na nawery get back. Sinon, elles sont affichées sur l’écran géant.

Ha, oui… Bonne chance pour mettre tes égoportraits sur Facebook. Le réseau rentre ben mal dans le stade…



Commentez cet article