Hank Aaron avec les Brewers en 1976

Avant la montée fulgurante (et controversée) de Barry Bonds en 2007, Hank Aaron était le roi des coups de circuits dans le grand livre d’histoire de la MLB et, pour plusieurs, il l’est toujours en raison de l’aura de doutes entourant les exploits de Bonds.

Pour Hank Aaron, la récolte de circuits a pris fin le 20 juillet 1976 lors d’un match entre les Brewers et les Angels de la Californie.

755 pour Hank Aaron

Ce jour de juillet au Milwaukee County Stadium, Aaron a expulsé l’offrande de Dick Drago des Angels dans les gradins pour son dernier circuit en carrière.

Comme on parle d’un «moonshot» en anglais pour qualifier un circuit, c’était poétique de voir que le dernier de l’illustre carrière d’Aaron était le jour de l’anniversaire de la marche sur la lune de Neil Armstrong et Buzz Aldrin le 20 juillet 1969.

Déjà dans la quarantaine pour sa 23e et dernière saison, Aaron jouait avec les Brewers dans la cave du classement et il n’a pas frappé une autre longue balle en 64 présences au bâton pour terminer la saison. Ce petit match ordinaire de juillet entre deux mauvaises équipes allait devenir un morceau important de l’histoire.

D’ailleurs, la balle de ce 755e circuit a été récupérée par un employé du stade, Richard Arndt, qui n’a pas été en mesure de remettre la balle à Aaron après la rencontre. L’équipe a congédié Arndt pour avoir volé une propriété de l’équipe (la balle) et malgré plusieurs tentatives, Hank Aaron n’a jamais été en mesure de convaincre l’ancien employé de lui remettre la balle.

Par contre, plusieurs années plus tard, Arndt a revu Aaron lors d’une convention et il a fait signer la balle à l’insu du joueur qui ne savait pas ce qu’il signait. C’est plusieurs années plus tard lors de la course aux circuits entre Sammy Sosa et Marc McGwire que Richard Arndt a placé la balle à l’encan pour une récolte de plus de 600 000$.

Bon joueur, il a donné 25% de sa récolte à la fondation Hank Aaron.

Sinon, Aaron a pris sa retraite à la fin de la saison 1976 pour rejoindre les bureaux des Braves, la formation avec laquelle il a évolué durant 21 saisons.



Commentez cet article