Watt

Lors de la classique Blake Geoffrion, à l’Université du Wisconsin, l’ailier défensif des Texans de Houston J.J. Watt a rappelé à ses anciens compagnons de classe qu’il était solide sur ses patins et qu’il avait encore du plomb dans son lancer.

On jase, mais avec le départ de P.A. Parenteau, le CH a définitivement besoin d’un spécialiste pour les tirs de pénalités et d’un avant robuste et physique. Qui oserait bousculer Watt devant un filet de la LNH ?



Commentez cet article