Jaromir Jagr est dans nos vies depuis toujours et il a tellement porté d’uniformes différents qu’on oublie (presque) qu’il a fait ses débuts avec les Penguins en 1990 aux côtés de Mario Lemieux et que les deux ont récolté les premières Coupe Stanley de l’histoire de l’organisation.

Et si on vous disait que cette incroyable paire avait été volontairement provoquée par Jagr avant même qu’il ne soit repêché?

Même sans être classé sur la liste des dépisteurs, Jagr était considéré comme l’un des meilleurs espoirs de sa cuvée avec Owen  Nolan, Keith Primeau et Petr Nedved. Avec le cinquième choix, les Penguins ont été chanceux de sélectioner Jagr.

Mais ce n’était peut-être pas de la chance.

L’ancien DG des Penguins Craig Patrick a jasé avec des journalistes après un tournoi de golf récemment et il a confié un petit secret à propos de Jagr : il aurait menti aux équipes avant les Penguins au tableau du repêchage en leur disant qu’il ne viendrait pas jouer tout de suite dans la LNH si il était sélectionné.

OUPS !

Jagr idolâtrait Mario Lemieux et il voulait vraiment jouer avec Le Magnifique. Peut-on le blâmer? Les Nordiques, les Canucks, les Red Wings et les Flyers sélectionnaient avant les Penguins lors de la cuvée 1990 et ils ont tous choisi des attaquants.

1- Owen Nolan
2- Petr Nedved
3- Keith Primeau
4- Mike Ricci

Pensez-vous qu’un de ces quatre joueurs aurait glissé si Jagr n’avait pas manipulé sa cuvée? Fortes chances que oui. Qui sait, on aurait peut-être vu Jagr avec Eric Lindros chez les Flyers quelques saisons plus tard, ou Jagr avec Steve Yzerman à Detroit.

L’histoire de la LNH n’aurait certainement pas été la même et, surtout, nous n’aurions jamais vu ceci sans Jagr à Pittsburgh.

Player Mario Lemieux



Commentez cet article