Les Jets de St-Hubert, une équipe Pee-wee

Avant cette semaine, on ne connaissait pas la Coupe des bonnes actions. Puis, quelqu’un nous a parlé des Jets de St-Hubert et on voulait en savoir plus sur cette histoire inspirante.

L’équipe pee-wee de la Rive-Sud de Montréal est citée parmi les équipes les plus inspirantes au pays dans cette grande initiative organisée par Chevrolet. Des dix finalistes, trois seront sélectionnés et Chevrolet versera un don de 100 000$ à un organisme de bienfaisance en plus de couvrir la formation de cadeaux à l’effigie de la Coupe des bonnes actions.

Alors, pourquoi doit-on encourager les Jets de St-Hubert? Tout part d’une bien triste annonce.

La source d’inspiration des Jets de St-Hubert

Plus tôt cette saison, l’équipe apprenait qu’un des jeunes joueurs souffrait d’une tumeur osseuse. La nouvelle a provoqué une onde de choc chez les coéquipiers qui, rapidement, ont décidé de se mobiliser afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer.

Depuis novembre, l’équipe porte le rose sur son uniforme en guise de solidarité. De plus, les Jets demandent aux autres équipes de porter leurs uniformes blancs lorsqu’ils visitent d’autres arénas afin de pouvoir porter le rose sur la route et ainsi amasser plus de fonds pour la recherche. À chaque match, à domicile comme sur la route, un joueur blessé ou un parent bénévole «passe le chapeau» et récolte des sous.

Jusqu’ici, l’équipe a amassé plus de 2000$ et son histoire lui vaut une nomination parmi les dix finalistes de la Coupe des bonnes actions.

En plus, bonne nouvelle, la tumeur osseuse était finalement bénigne et le jeune joueur des Jets se porte très bien. Cela n’a pas empêché l’équipe de continuer sa campagne de sensibilisation et on doit saluer l’initiative et le dévouement de ces jeunes.

Vraiment, chapeau.

Vous avez encore quelques jours pour voter sur le site de Chevrolet. Suffit de partager la vidéo avec le mot-clic #CoupeDesBonnesActions

Un geste simple pour aider une belle et grande initiative.

via les Jets de St-Hubert



Commentez cet article