Jeremy Roenick NHL 94 jeu vidéo

Considéré par d’innombrables connaisseurs et fanatiques comme l’un des meilleurs jeux vidéo de l’histoire, toutes catégories confondues, NHL 94 souffle 25 bougies cette année.

Développé par EA Sports, ce jeu culte lancé au mois d’octobre 1993 avait connu du succès auprès des adeptes de la franchise dès sa sortie. Malgré les avancées technologiques et le réalisme hallucinant des plus récentes éditions, sa popularité a survécu au temps.

Pour célébrer l’anniversaire de NHL 94, voici quelques séquences épiques, ainsi que des anecdotes et faits divers surprenants que vous ignorez peut-être…

1. Même s’il est né en 1997, Auston Matthews a toujours été un fanatique de NHL 94. « J’ai joué pas plus tard que l’été dernier. Durant ma jeunesse, mes amis venaient à la maison pour faire des tournois. »

2. Jeremy Roenick était LA super star de NHL 94. Il pouvait faire ce qu’il voulait avec la rondelle!

Certains avancent même que l’avatar du numéro 27 était doté d’une intelligence artificielle qui lui permettait de prendre le contrôle sur le gamer, lorsque ce dernier n’était pas assez bon…

Jeremy Roenick ne niaise pas avec le puck

3. Mark Lesser, le programmeur du jeu pour Sega Genesis, admet qu’il était très peu familier avec le hockey à l’époque, et même qu’il ne connaissait rien aux règlements.

Mark Lesser NHL 94

(Mark Lesser/ Crédit: NHL.com)

4. En 2017, c’est un Canadien – Jamil Karimani – qui a été sacré meilleur joueur au monde sur la console Super Nintendo, lors du tournoi King of ’94 II.

Le 28 octobre 2018, il a concédé son titre à un Américain.

5. L’introduction du « one timer » (le lancer sur réception) fut sans contredit l’une des améliorations les plus appréciées des adeptes.

La dynamique du jeu n’était plus du tout la même!

6. Une autre nouveauté notable de NHL 94, par rapport à son prédécesseur (NHL 93) : le morceau Halte-là! Les Canadiens sont là! est joué à l’orgue lorsque le CH marque un but, ainsi qu’au début de chaque période lors des rencontres à domicile.

Les autres formations du circuit bénéficient de ce même privilège, pour leur propre mélodie.

7. Lorsqu’un joueur encaisse une mise en échec et se retrouve sur le banc de l’autre équipe, le délai pour revenir dans l’action est plus long. Pourquoi? « Aucun des adversaires ne se précipite pour l’aider à se sortir de cette fâcheuse position », précise le créateur du jeu. « C’est le genre de détails sur lesquels ceux qui testaient le jeu ont insisté. Je n’y aurais jamais pensé, puisque je ne regardais pas les matchs. »

8. De nombreux fanatiques ont boudé NHL 94, parce que les joueurs ne pouvaient plus se battre! Mais je ne crois pas me tromper en affirmant que la majorité d’entre eux se sont réconciliés avec la franchise, et que ça n’a pas été long.

En souvenir du bon vieux temps…

En souvenir du bon vieux temps et pour vous donner le goût de dépoussiérer votre vieille console, voici un montage de quelques-uns des buts les plus inusités marqués sur NHL 94!

(Sources : NHL.com, grantland.com, thehockeynews.com, kingof94.ca, nhl94.com)

***

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article