Lester

Jon Lester n’a plus besoin de présentations.

Le lanceur gaucher des Cubs, finaliste du trophée Cy Young l’an dernier, remis au meilleur lanceur, avait cumulé une fiche de 19-5 avec une moyenne de 2,44 en 202 manches et un tiers. Il a été un élément crucial dans l’aventure de la sympathique équipe de Chicago en route vers un premier championnat en 108 ans.

Il avait également remporté la Série mondiale en 2007 et 2013 avec les Red Sox et il compte 149 victoires en 12 ans de carrière dans la MLB.

Si ses statistiques sont impressionnantes, Lester n’est pas tout à fait parfait.

Lorsqu’il relaie la balle au premier but alors qu’il y a un coureur, par exemple.

Depuis 2011, Lester n’avait retiré que deux joueurs sur les sentiers. Une réalité surprenante étant donné qu’il est gaucher et possède un avantage naturel.

En fait, le lanceur gaucher avait tenté moins de 10 relais au premier but dans chacune des six dernières saisons, allouant un total de 34 buts volés à ses adversaires en 2015.

Mais samedi après-midi, Lester a endormi tout le monde, particulièrement Tommy Pham au premier coussin, avant de l’envoyer à Anthony Rizzo pour le retrait.

Pham était rendu à 20 pieds du coussin, certes, mais Lester a combattu ses mauvais démons pour le retrait.

La foule, bien au fait de toute l’histoire, l’a acclamé à son retour au banc.

Via Bardown



Commentez cet article