Jonathan Marchessault québécois Alex Burrows

Aux dépisteurs du CH, voici un petit conseil amical : regardez dans votre cour. Elle regorge de talents.

Bien malin celui qui pourrait deviner tous les noms que l’organisation montréalaise a en tête en vue du repêchage 2020. Je me demande si, cette fois-ci, cette dernière portera une attention particulière aux joueurs d’ici.

Si je ne m’abuse, le groupe de Trevor Timmins n’a sélectionné que deux Québécois lors des quatre dernières séances; Rafaël Harvey-Pinard (201e au total en 2019) et Samuel Houde (133e au total en 2018). Durant cette période, 44 espoirs natifs de la Belle Province ont été appelés à travers le circuit Bettman.

Voici des hockeyeurs du Québec qui ont connu une belle carrière ou qui sont promus à un brillant avenir dans la LNH.

Ils auraient tous pu porter l’uniforme des Canadiens, puisqu’ils n’ont jamais été repêchés.

Jonathan Marchessault

Jonathan Marchessault

Jonathan Marchessault (Crédit : Getty Images)

C’est à l’aube de l’été 2011 que Jonathan Marchessault a signé son premier contrat professionnel, avec les Rangers de New York.

Le jeune homme de Cap-Rouge venait d’amasser 40 buts et 55 passes en 68 parties avec les Remparts de Québec dans la LHJMQ. Pourtant, ça n’avait impressionné aucun dépisteur lors du repêchage.

Steve Duchesne

Steve Duchesne dépisteurs

Steve Duchesne (Crédit : Getty Images)

Né à Sept-Îles en 1965, Steve Duchesne a fait ses classes chez les Voltigeurs de Drummondville durant trois saisons.

En 1984, les Kings ont donné le bénéfice du doute à ce défenseur non repêché en le mettant sous contrat. À ce moment, personne n’aurait pu prédire qu’il allait disputer 1113 matchs et récolter 752 points dans la LNH.

Yanni Gourde

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quand t’as jamais été repêché et que c’est toi qui a le dernier mot… ? Yanni Gourde! #LNH #Lightning

Une publication partagée par RDS (@rds) le

La communauté de Saint-Narcisse a de quoi être fière.

À l’aube de ses 29 ans, Yanni Gourde vient de compléter sa troisième saison avec le Lightning en tant que joueur régulier. Si vous avez suivi les séries 2020, vous savez que le Québécois ne faisait pas office de figurant sur la glace.

Pascal Dupuis

Pascal Dupuis Québécois

Pascal Dupuis (Crédit : Getty Images)

Le Lavallois Pascal Dupuis s’est réellement épanoui après avoir été échangé aux Penguins de Pittsburgh en 2008.

Évoluer avec Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Sergei Gonchar, ça aide. Néanmoins, sa place, il ne l’a pas volée.

David Desharnais

David Desharnais Québécois

David Desharnais (Crédit : Getty Images)

Voici un Québécois que le Tricolore avait remarqué, sans toutefois le repêcher.

David Desharnais a bien défendu les couleurs du bleu-blanc-rouge durant un peu plus de six saisons, avant d’être échangé aux Oilers en février 2017.

Alex Burrows

Alex Burrows Québécois

Alex Burrows (Crédit : Getty Images)

Mine de rien, Alex Burrows a pris part à plus de 900 rencontres dans la Ligue nationale de hockey. Il était aimé à Vancouver (et détesté partout ailleurs!).

Lors des séries 2011, le natif de Pincourt avait terminé au 9e rang des pointeurs du circuit avec 9 buts et 8 passes en 25 matchs. Il s’était même pris pour un héros en marquant en prolongation du deuxième duel de la finale, face aux Bruins.

Sylvain Lefebvre et Stéphan Lebeau comptent également parmi les Québécois qui ont été boudés lors des séances de repêchage, mais qui ont, néanmoins, éventuellement obtenu leur chance dans la LNH. Sans oublier le dernier, mais non le moindre… Martin St-Louis!

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article