Justin Turner après la Série mondiale

Mardi soir, Justin Turner a été retiré de l’alignement des Dodgers durant la rencontre ultime de la Série mondiale quand ses résultats à un test pour la COVID-19 sont revenus positifs.

En fait, c’est après deux tests différents que la MLB a finalement demandé aux Dodgers de retirer Turner du match pour le placer en isolation. C’était en 7e manche après trois présences au bâton.

Ça arrive, c’était à prévoir même. La COVID-19 est omniprésente. Mais, le reste de l’histoire nous fait froncer des sourcils.

-> Voyez les faits saillants du dernier match sur le RDS.ca

Justin Turner et la COVID-19

Initialement en isolation dans les vestiaires, Justin Turner est revenu sur le terrain avec son épouse lors de la célébration avec ses coéquipiers malgré les recommandations de la MLB.

Plusieurs journalistes ont soulevé la question et l’organisation des Dodgers a soutenu que Turner devait être sur le terrain que pour quelques photos seulement, avec un masque, puis retourner en isolation. Justin Turner lui-même, apparemment, aurait rabroué des gardes de sécurité qui tentait de lui restreindre l’accès au terrain selon plusieurs sources.

Dans un monde idéal, on ne veut pas empêcher à un joueur d’une équipe l’accès aux célébrations après un championnat. Mais nous ne vivons pas dans un monde idéal et Justin Turner, malgré son importance dans le vestiaire des Dodgers, était une personne à risque.

En retournant sur le terrain sans masque, Turner a exposé tous ses coéquipiers, comme durant la rencontre. Il a aussi exposé tous les journalistes autour, des spectateurs, des employés du stade et des dizaines d’autres intervenants.

Toutes ces personnes potentiellement contaminées seront de retour dans leur ville et leur domicile bientôt. Elles voyageront aussi et seront en présence d’autres personnes en transit. Même si Justin Turner et son épouse sont isolés par la MLB, le mal est fait dans un contexte de contagion.

Et ce matin, on ne sait plus trop quoi penser des capacités de la MLB.

Une patate chaude

La version «officielle» de l’histoire, c’est que Turner a fait à sa tête. Mais si la MLB voulait vraiment protéger les autres joueurs, Turner n’aurait même pas dû être dans le stade au moment de la victoire de son équipe. La MLB devait couper la possibilité d’un débordement en appliquant un réel confinement et non seulement une isolation suggérée gentiment.

Maintenant, après une Série mondiale fort divertissante, on se demande si on peut faire confiance aux ligues professionnelles quand vient le temps de contenir le virus et poursuivre leurs activités. La bulle éliminatoire de la MLB s’est bien déroulée, mais cette dernière journée lance une solide douche d’eau froide sur l’entreprise.

Alors, on fait quoi avec Justin Turner? Comment trouver une sanction qui ne sera pas seulement une tape sur les doigts sans bêtement se tourner vers une grosse amende? Parce que de l’argent, c’est relatif à la valeur qu’on lui accorde. Si la santé et la sécurité des autres indiffèrent Justin Turner, on parle ici d’une négligence criminelle.

Et ça dépasse la simple sanction monétaire.

Même que bien honnêtement, on pourrait décider d’aller aussi loin que de suspendre le championnat des Dodgers. Pourquoi? Parce que c’est le genre de négligence qu’on ne peut pas glisser sous le tapis. Ça dépasse la tricherie ou le mauvais esprit sportif. C’est, à l’échelle humaine, un crime. Tout simplement. Sauf que les actions de Turner n’ont pas influencé le jeu sur le terrain, seulement l’humanité autour.

Est-ce que Justin Turner sera réprimandé par la MLB? Surement. Est-ce que la sanction sera adéquate? Soyez certains que non.

Après tout, le bien être des gens, pour les ligues professionnelles, c’est important seulement quand on peut vendre des chandails avec des slogans rassembleurs pour renflouer les coffres.



Commentez cet article