La saga de Colin Kaepernick ne fait que s’améliorer – du moins au niveau du divertissement.

À l’entraînement des Niners, le quart portait des chaussettes se moquant des policiers avec une jolie caricature de cochon avec un chapeau de police.

Mignon, inoffensif, sauf quand la dernière semaine se résumait à des manchettes à propos de ses critiques envers l’inéquité du système.

Belle façon de jeter de l’huile sur le feu.

Comme avec son geste de ne pas se lever durant l’hymne national, on remarque les bas sur le tard car il les a déjà porté avant. Et Kaepernick, dans l’absolut, a raison de protester car c’est vrai que le profilage racial est un enjeu aux États-Unis et dans beaucoup d’autres endroits.

Sauf qu’il ne choisit peut-être pas les meilleurs outils pour se faire entendre.

Dommage.



Commentez cet article