Katie Sowers, en route vers le Super Bowl

Dimanche, la NFL présentait ses finales d’associations et nous savons maintenant que les Chiefs de Kansas City affronteront les 49ers de San Francisco lors du prochain Super Bowl dans deux semaines à Miami.

Cette folle journée a couronné les deux formations et, au Québec, on se réjouit pour Laurent Duvernay-Tardif des Chiefs.

Un Québécois dans la NFL, c’est gros pour le sport ici. On parle aussi d’un premier docteur à fouler le terrain pour le match ultime. Un doublé d’exploits pour le sympathique Laurent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Ça va être beau une bague du Super Bowl avec un sarrau de docteur. Beau travail Laurent Duvernay-Tardif. #SuperBowlLIV

Une publication partagée par Balle Courbe (@ballecourbe) le

Mais, on surveille aussi une autre histoire de près qui, même si on aime Laurent sans borne, fera bouger les choses encore plus au final.

Katie Sowers, une femme au Super Bowl

En 2017, Katie Sowers est devenue la première femme ouvertement lesbienne avec un poste d’entraîneuse dans la NFL. Déjà là, on parlait de son ascension vers la ligue de football la plus prestigieuse au monde et comment elle avait affronté l’adversité sur son parcours.

Pour réaliser son rêve d’enfance, Sowers s’est butée à de nombreuses portes closes. Aujourd’hui, après la qualification des 49ers, Sowers pourra dire à tous les sceptiques qu’elle a son billet pour le Super Bowl et ça, ce n’est pas banal.

À sa troisième saison sous Kyle Shanahan, Sowers s’occupe principalement des receveurs de passe de l’équipe. Elle travaille avec au niveau de la stratégie et de la préparation avant les matchs. Elle est entrée dans la NFL par une toute petite porte ouverte à l’époque par les Falcons d’Atlanta pour un stage. Elle a vite gagné la confiance de Shanahan qui, lorsqu’il a changé d’équipe, a accepté de reprendre Sowers dans sa formation d’assistants.

Elle est donc la troisième femme à occuper un poste d’entraîneuse dans la NFL après Kathryn Smith récemment avec les Bills et Lee Brandon avec les Jets durant les années 90. Trois femmes, une seule participation au Super Bowl en plus de cinquante ans d’histoire.

Pas besoin de vous spécifier que sa présence inspirera plusieurs jeunes filles et femmes à ne pas abandonner leurs ambitions devant les idées préconçues face à un sport typiquement «masculin».

Donc, surveillez ça sur les lignes de côtés. L’intense Katie Sowers et les turbulents 49ers de San Francisco.



Commentez cet article