Les temps sont durs à Montréal.Les partisans du Canadien souffrent.

Au même moment, d’autres ont le cœur à la fête. À Astana, au Kazakhstan, Andrei Markov participe au Match des étoiles de la KHL. Il est même le capitaine de son équipe.

L’ancien général à la ligne bleue du tricolore est très honoré de porter le C sur son chandail.

« Ça me fait chaud au cœur. C’est quelque chose de spécial. Je vais garder mon chandail en souvenir. C’est un moment que je n’oublierai jamais. »

Le Match des étoiles de la KHL ressemble beaucoup à celui de la LNH. Samedi, on y a tenu le traditionnel concours d’habileté. Ce dimanche, un tournoi à la ronde a eu lieu entre les 4 divisions de la ligue. Le club de Markov, le Ak Bars de Kazan, se trouve la division Kharlamov. On trouve dans cette dernière le Lada de Togliatti, les clubs de l’Oural et du Tatarstan.

Samedi, Markov et ses coéquipiers sont sortis vainqueurs du concours d’habileté. Le capitaine de la Division Kharlamov a participé à la course à relai, au « biathlon de hockey » et à la course à obstacles. L’équipe d’Andrei n’a toutefois pas eu de chance lors du tournoi à la ronde du lendemain puisque la Division Kharlamov s’est inclinée au premier tour contre la Division Tarasov. Bon perdant, l’ancien du Club de hockey canadien n’a pas perdu le cœur à la fête.

« Ça fait partie du jeu. Tout le monde comprend que nous ne sommes pas ici pour nous impliquer physiquement. C’est un match pour donner la chance aux joueurs de montrer leurs talents. C’est donc très ouvert sur la glace et ce n’est pas toujours facile pour les gardiens. Lors de ces évènements, l’important est surtout de s’amuser et de donner un bon spectacle. »

20180115 - Andrei Markov - Match des étoiles 0004

Markov en superhéros

Les joueurs de la KHL sont arrivés vendredi passé à Astana. Comme dans la LNH, une cérémonie d’ouverture à lieu la veille du concours d’habileté. Le tout s’est déroulé au Hilton d’Astana. Sur un écran géant, les joueurs y ont été présentés comme des superhéros avec des pouvoirs spéciaux. À titre de capitaine, Markov a donné une entrevue sur scène devant le public présent à la présentation. Markov s’est fait demander quelle est la plus belle ville entre Montréal et Kazan. Le Russe a répondu qu’« hier c’était Montréal, mais qu’aujourd’hui, c’est Kazan. »

« J’ai toujours été un joueur d’équipe. J’ai eu énormément de plaisir à Montréal. C’est une ville extraordinaire avec de merveilleux partisans. C’est ma deuxième ville natale. Oui, je m’ennuie de Montréal, mais je suis très heureux à Kazan. Vous savez, les 2 villes se ressemblent beaucoup. C’est 2 excellentes villes de hockey où les gens parlent une langue que je ne comprends pas! »

Durant cette fin de semaine des étoiles, Markov n’a jamais perdu son sourire et il a même été enclin à faire quelques blagues. Le Match des étoiles maintenant terminé, il faut toutefois retourner aux choses sérieuses. Ak Bars veut frapper fort dans les séries éliminatoires et Andrei n’a toujours pas renoncé à jouer aux Jeux olympiques.

« J’aimerais beaucoup jouer à Pyeongchang, mais ce n’est pas de mon ressort. Si on me sélectionne, je vais être très heureux. Dans le cas contraire, je vais supporter l’équipe moralement et leur souhaiter une médaille d’or. »

Markov n’est donc pas seulement un excellent capitaine lors des événements ludiques. Il est toujours prêt à servir son équipe même si celle-ci ne le sélectionne pas pour un tournoi aussi prestigieux que les Jeux olympiques. Exactement le type de capitaine dont le Canadien aurait besoin pour mettre fin à sa léthargie.



Commentez cet article