Patriots

Vous connaissez le refrain.

Équipe B se rend à Foxboro largement dans le rôle de négligé. Équipe B croit qu’elle a une réelle chance de battre Brady et Belichick à domicile. Équipe B se rend compte assez vite qu’elle n’a aucune chance. Équipe B perd par plus de deux touchés.

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont atteint à nouveau la finale de conférence de la AFC samedi soir, pillant la tertiaire des Titans du Tennessee tout en dominant la ligne offensive de Marcus Mariota.

Le match de dimanche prochain en sera un septième de suite pour le titre de leur conférence, eux qui présentent une fiche de 3-3 durant cette période.

Il s’agira d’un douzième match pour la AFC sous l’ère Brady/Belichik. Qui en compte le plus après la Nouvelle-Angleterre? Les Steelers avec six.

D’ailleurs, depuis 2001, seulement deux fois le titre de cette conférence s’est joué sans Brady ou les Steelers: en 2002 (Raiders-Titans) et en 2009 (Colts-Jets).

Durant les trois dernières saisons, les Pats comptent plus de victoires en match éliminatoire (5) que les Browns de Cleveland en saison régulière (quatre).

On rappelle aussi à tous que Tom Brady a 40 ans. Et que Josh McDaniels (coordonnateur à l’attaque) et lui dominent toujours en janvier.

Voilà qui fait contraste avec la NFC, où l’équipe ayant le plus de présences en finale de la Nationale est Philadelphie. Les Eagles en seront à un sixième duel pour une place au Super Bowl (une victoire lors de cet affrontement).

Dans la nationale, seulement trois équipes n’ont toujours pas atteint ce fameux match depuis le début 2000: les Cowboys de Dallas, les Redskins de Washington et les Lions de Détroit.

Le gagnant du match de dimanche après-midi (Saint-Vikings) en sera à une troisième finale de conférence.

Parité, dites-vous? Oui. Surtout, un peu moins prévisible que l’autre conférence.

La AFC appartient-elle aux Patriots? Certainement, en partie….et un peu aux Steelers.

 

 



Commentez cet article