descente

Comme l’hiver est arrivé depuis un petit bout, je vous propose un film de ski : La descente de Paul Cowan et Files Walker, qu’on trouve sur le site de l’ONF.

Pendant dix minutes, on suit le skieur David Murray qui va beaucoup trop vite avec son équipement moyenâgeux. À noter qu’il ressemble à Dale Weise comme deux gouttes d’eau.

Comme c’est un film de 1975, c’est un peu l’ancêtre des cassettes VHS de film de snow qui faisaient fureur à l’époque où le Vans Warped Tour et ses batailles de bouette rythmaient nos étés.

Mais contrairement aux cassettes, oubliez Less Than Jake, Reel Big Fish ou Bad Religion pour accompagner les images spectaculaires. À la place, c’est sur une musique disco-lounge que les prouesses hivernales se font.

On suit David Murray à une épreuve de la Coupe du monde en Autriche. C’est là qu’on voit que le sport a bien changé depuis. Pour les départs, il n’y a pas de petite gate avec une clôture qui s’ouvre électroniquement, mais un dude qui compte à voix haute en regardant son chronomètre. Disons qu’on a déjà vu plus précis comme mesure…

Comme dans tout bon film de descente, on y voit aussi quelques fails au ralenti. Ce qui m’amène à poser la grande question : À quand un retour de la « descente pas d’allure »?

descente

onf.ca

Voici ce que vous pourrez voir dans La descente, mais pas nécessairement dans l’ordre :

– Des belles mitaines patriotiques;
– Deux chutes que je ne souhaite à personne;
– Un commanditaire très présent;
– Pas de gars qui descend la pente sur un bol de toilette;
– M’ennuie de toi, Babu!

La descente par Paul Cowan et par Giles Walker, Office national du film du Canada



Commentez cet article