L’ambiance des Panthers de la Floride a fait jaser pour des raisons différentes cette semaine.

Il faut dire que quand on pense aréna intimidant, on ne pense pas tout de suite à Sunrise.

Pourtant, il n’y a pas un aréna dans laquelle c’est plus difficile de gagner pour les équipes adverses cette saison. Après leur victoire dominante de 7-1 contre les Stars vendredi soir, les Panthers ont maintenant une fiche de 20-3 à la maison cette saison. C’est cinq gains de plus à domicile que n’importe quel autre club de la ligue.

C’est littéralement un rythme historique. Depuis l’expansion de 1967, il y a juste trois clubs qui ont eu besoin de moins de matchs à la maison pour atteindre le plateau des 20 victoires que les Panthers cette saison.

Une autre grosse soirée pour Huberdeau

Avec un tour du chapeau et une mention d’aide, c’est Sam Bennett qui a récolté la première étoile, mais il ne faut pas passer sous silence l’excellente soirée de travail de Jonathan Huberdeau, qui a lui aussi récolté quatre points.

Par le fait même, il est devenu le deuxième joueur le plus rapide dans l’histoire des Panthers à atteindre le plateau des 50 points dans une saison (37 matchs). Le seul qui a fait mieux est un certain Pavel Bure, qui en avait eu besoin de 34 en 1999-2000. Ce n’est pas de la mauvaise compagnie à côtoyer!

Parlant de bonne compagnie, c’est le 13e match de quatre points de Jonathan Huberdeau dans la LNH. Depuis son arrivée dans la ligue, seulement six joueurs peuvent se vanter de faire mieux; McDavid (21), Ovechkin (17), Draisaitl (16), Kucherov (16), Patrick Kane (15) et Brad Marchand (14). C’est une autre preuve que l’attaquant québécois fait partie de l’élite du circuit Bettman, tout comme son club qui pointe au sommet de la division Atlantique.



Commentez cet article