Ici, sur Balle Courbe, nous sommes de fins observateurs de la société et des comportements humains. Durant nos incalculables heures de recherche, nous avons rédigé cette hypothèse que nous partageons avec vous : toutes les grandes leçons de l’histoire de l’humanité se retrouvent  dans les films de sport.

Afin de prouver notre théorie, voici un exemple de pourquoi tout ce que vous devez savoir de la vie se trouve dans un film de sport.

Le film : The Mighty Ducks (1992)

Mise en situation

Gordon Bombay, un avocat ambitieux à la morale flexible, se fait pincer saoul mort au volant de sa voiture de luxe et doit purger sa sentence dans la communauté, soit en devenant l’entraîneur d’une équipe de hockey aussi désolante que peu talentueuse du Minnesota. S’en suit une longue histoire de rédemption où cette crapule juridique devient le visage du hockey mineur aux États-Unis.

La leçon

En tant que société, on passe tellement peu de temps à bien forger notre jeunesse qu’un ivrogne dans la communauté au lieu d’en prison est en fait une amélioration à titre de modèle à suivre pour une équipe de hockey mineur. Personne n’en fait de cas, c’est normal. Conduire ivre, c’est banal. Voler des banques, c’est une excellente porte d’entrée pour devenir un entraîneur au basket dans une polyvalente. Tu as un dossier pour possession de drogues? Pas de problème, y’a 212 équipes de soccer qui se cherchent un entraîneur de qualité pour inspirer ses troupes.

Les jeunes, c’pas important, ils n’injectent pas d’argent dans les coffres de l’État.

L’exemple de Gordon Bombay est cependant bénéfique pour une personne au Québec : Claude Dubois. Il y a de l’espoir pour le chanteur de pomme qui, après un verre de trop, pourra gagner le Tournoi pee-wee de Québec avec une bande assemblée dans un centre jeunesse de Longueuil.



Commentez cet article