Laila Bague coupe stanley blues st louis

Au bas du classement général en milieu de saison, les Blues de Saint-Louis ont déjoué tous les pronostiques en remportant la Coupe Stanley au printemps 2019.

Cette remontée spectaculaire a servi d’inspiration à de nombreux amateurs, mais pour atteindre son but, la formation de l’Ouest a elle-même été transportée par l’une de ses plus grandes admiratrices, Laila Anderson.

Atteinte d’une rare maladie infantile du sang appelée Lymphohistiocytose hémophagocytaire, la jeune mordue de hockey a enfin obtenu son congé d’hôpital au mois de mai dernier.

Lorsqu’elle a sonné la cloche symbolique signifiant la fin de ses traitements, Louie, la mascotte des Blues, était à ses côtés en compagnie de plusieurs proches.

Au cours de la saison et des récentes séries, les Blues de Saint-Louis ont offert un support moral inestimable à Laila. Cette dernière a notamment eu la chance de rencontrer ses idoles, en plus d’assister à des rencontres.

On l’a même invitée à se rendre sur la patinoire pour célébrer, lorsque le précieux trophée fut soulevé.

Cette semaine, la courageuse petite a reçu un autre beau cadeau de la part de son équipe préférée : une bague de la Coupe Stanley.

Une bague pour Laila

En début de semaine, les champions ont dévoilé leur étincelante bague de la Coupe Stanley.

Façonné d’or jaune et blanc 14 carats, l’anneau est agrémenté de plusieurs saphirs bleus.

À notre grand plaisir, l’organisation a eu la bonté de garder un exemplaire pour Laila. Ce sont Alex Steen et Colton Parayko qui lui ont fait la surprise.

Inutile de dire que la fillette était super contente, et émue.

Les Blues de Saint-Louis avaient mille et une raisons d’aspirer aux grands honneurs. Laila était l’une d’elles. Gageons qu’ils feront tout pour réitérer leurs exploits cette année.

Je leur souhaite de rencontrer le CH en finale. (Oui, j’ai le droit de rêver.)

(Crédit : Blues de Saint-Louis/Twitter via Bardown)

***

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article