Ce matin, Jean Pascal a touché le fond du baril – au sens figuré bien entendu.

Lors d’un point de presse confus, bilingue et surpréparé, Jean Pascal a tenté de mousser sa candidature avant son 2e combat contre l’impitoyable Sergey Kovalev, quémandant même à certains moments la sympathie des amateurs de boxe du Québec dans son combat contre le «gros méchant russe».

C’était triste à voir.

Jean Pascal accuse Sergey KovalevCe matin, Jean Pascal délire et recycle la carte raciale pour vendre son combat contre Sergey Kovalev.

«Kovalev m’a traité de piece of shit…»

Ça promet !

Publié par Balle Courbe sur 30 novembre 2015

Dommage, parce que le combat risque d’être vraiment intéressant. Le premier duel était chaudement disputé et le spectacle était au rendez-vous. Un deuxième chapitre de cette histoire n’est pas difficile à vendre. Pourtant, Pascal a jugé bon de rajouter de l’huile sur le feu avec un délire sur le racisme et la personnalité méprisante de Kovalev.

Heureusement, le champion n’a pas trop embarqué sur cette pente glissante. Il a laissé Jean Pascal faire son show devant des journalistes à peine surpris des frasques de l’ancien champion.

Après tout, Jean Pascal ne peut être que Jean Pascal – même si son personnage fait entrave à son talent sur le ring depuis quelques années déjà.

Ceci dit, le cirque est en ville jusqu’au combat en janvier prochain. Les déclarations loufoques seront nombreuses si la tendance se maintient.



Commentez cet article