Carey…

Quand t’es arrivé dans ma vie, tu sentais le parfum cheap pis le nombril mouillé. Tu t’affichais un peu partout avec un drink ou une prothèse mammaire aux lèvres. Tu m’impressionnais pas pantoute avec ta façon de te garrocher à terre à tout bout d’champ pour arrêter les pucks. L’autre avait juste à feindre pis t’la rentrer dans le top pendant que tu te relevais aussi agile qu’un canard sur un lac gelé.

J’voulais rien savoir de toi. The Price wasn’t right! Si j’avais été ta mère, j’serais allé te donner une tape en arrière des oreilles. Pis si j’avais été ta blonde, j’t’aurais laissé pour Ryan Kesler parceque mmmm, mmm, mhhh!! Bref, Carey, ça m’a prit du temps à t’apprécier. Pour s’occuper de ma zone de but, j’te l’avoue, y’a eu un moment où j’en pinçais pour Jaroslav ben plus que pour toi.

T’étais pas toujours là pis ça m’insécurisais. Tu te rappelles quand ça finissait 5-0 pis j’te criais d’sus en te traitant de mitte molle? J’suis désolée, tu m’cherchais, gros casque! Mais j’tiens à te dire qu’à travers tes insignifiances, je voyais le front de boeuf. Tu lâchais pas. Tu prenais soin de mon enclave de mieux en mieux. C’est hot, la persévérance. J’ai commencé à te trouver à mon goût.

Avec le temps, t’as pris de l’assurance, de l’expérience, t’es devenu un homme. Le calme devant le chaos. Et là, y’est arrivé quelque chose entre nous deux : tu t’es mis à faire des saves de la mort! J’ai jamais autant crié «Yes, yes, yes!!» dans mon salon. Tellement, que les voisins pensent que j’me suis réconciliée avec mon chum de Westmount.

En tout cas, le jour où j’ai su que toi et moi c’était du sérieux, c’est quand t’as mangé le patin de Tinordi dans les gencives, que t’es allé porter ta dent au bench pour ensuite poursuivre ta job dans ma demi-lune. Wow… Comment j’ai pu douter de toi, mon chéri?

Tu fais tellement bien ça, asteure, même le dos pèté pis envoye donc! Je t’aime, Carey. I love you. Arrête pas d’les arrêter.

So you like to party, so what? Si tu continues à bouger dans mon filet comme tu le fais, mon grand, tu peux poursuivre avec tes moves de doigts en gun et tes chaînes en or dans l’cou tant que tu veux, ton talent me fait tout te pardonner.

Not only did you win my heart, Carey, but you’re winning my Hart trophy.



Commentez cet article