Hey dude, t’aimes les films de chars ? Bien attache ta casquette pis tes lunettes fumées par-dessus pis prends un petit 7 minutes pour écouter L’enfer marche au gaz!

Tourné en 2015, c’est une dose de testostérone directement dans le bas du ventre. Je suis certain qu’après le visionnement, t’a des plus gros « pips ».

On nous présente une course à l’autodrome de Saint-Félicien et attention, y’a pas mal plus d’actions là-bas que sur un circuit de Formule 1.

Des accidents à la tonne, des arrêts aux puits plus que sommaire, c’est à se demander si le but est de gagner la course ou juste survivre au massacre.

Un dude résume très bien ce qu’on voit : « Y’a de la vaisselle su’a sphalte en criss ».

Mention spéciale au brillant jeune homme qui a décidé de courser avec le reste de son sapin de Noël sur le toit. Aucune idée pourquoi il a fait ça, mais je doute que ça soit très aérodynamique.

Faque je t’en dis pas plus « bro », écoute le film avant d’aller au gym pis tu vas avoir de la misère à ne pas faire de « burns » avec ta Civic en route!

T’es pas encore convaincu? C’est Fast and Furious qui rencontre Les Bougons.

L’enfer marche au gaz! te permet de voir tout ça, mais pas nécessairement dans l’ordre:

– La ténacité de la voiture #15.
– Du char magané aux pieds carrés.
– Le dude avec son sapin qui pogne en feu (on ne sait pas si la crèche a été sauvée).

L’enfer marche au gaz! par ONFB, Office national du film du Canada



Commentez cet article