5

Cette semaine, Denis Coderre rencontrait Rob Manfred, le nouveau commissaire de la MLB, dans le but de le convaincre que sa métropole est plus que jamais une destination de choix pour une équipe de baseball professionnel. La nouvelle a de quoi réjouir les amateurs de balle, mais on sent l’impatience augmenter chez les fans d’autres sports, qui sont injustement négligés par le politicien.

Balle courbe, en contrepartie, est constamment à l’écoute du peuple. Voici donc une liste de sports qui mériteraient d’attirer davantage l’attention du maire.

Il en va de ta réélection, Denis.

05

Le rollerhockey

Au Québec, les nostalgiques des glorieux Roadrunners de Montréal sont légion (ndlr : information à vérifier). Car oui, les compétitions de hockey en patins à roues alignées ont existé à l’extérieur du cadre fictif des Mighty Ducks 2 : pendant quatre saisons, de 1994 à 1997, les Roadrunners ont fait la pluie et le beau temps au Centre Molson. Par contre, même avec Yvan Cournoyer derrière le banc et Francis Bouillon sur la surface de jeu, nos rollerhockeyeurs favoris n’ont jamais été en mesure de remporter le championnat… Je vois ça comme un drame national.

Denis, j’espère que tu comprends le message. Laisse faire tes plans de construction d’un stade de baseball au centre-ville et donne le feu vert à l’édification d’un nouveau temple montréalais du rollerhockey. Au pire, fais ça dans le Future Shop du Marché central. Il est grand temps de régler ce rendez-vous manqué avec l’histoire.

Ah et dans le fond, avant l’aréna, commence par engager un webmestre pour mettre à jour le site web de la formation. Ça commence à faire dur…

04

La crosse

Denis! N’entends-tu pas la masse qui réclame le retour de la crosse à Montréal? Ne fais pas la sourde oreille! (Oui, c’est un gag de crosse, et oui, mon humour est distingué.)

Coquin, va! Il ne s’agit pas de lâcher un coup de fil à Gérald Tremblay pour obtenir des conseils en administration publique! Il s’agit de faire honneur à ce sport traditionnel amérindien en se l’appropriant ; me semble qu’on a de l’expertise en la matière… aussi bien en profiter! Et puis bon, ce n’est pas comme si la métropole n’avait jamais eu de club de crosse. As-tu oublié l’Express, en 2004? Les Québécois de Montréal, en 1974-75? Le peuple, lui, n’a pas oublié. Me semble qu’un terrain sur le champ de Mars, juste derrière l’hôtel de ville, ça serait tout désigné.

03

Les Outgames

Avec l’arrivée de Michael Sam chez les Alouettes, il y a présentement un engouement, chez les journalistes sportifs, pour les histoires alliant athlétisme et orientation sexuelle. Un fin calculateur comme toi saura bien tirer avantage de ce momentum médiatique! Pourquoi ne pas faire quelques appels et ramener les Outgames à Montréal?

Ne te laisse pas intimider par l’opposition au projet ; de toute façon, tu es plus populaire que Marc de Foy, alors tu vas assurément gagner la guerre de relations publiques.

02

Le cricket

La population montréalaise le réclame : désenclavons le cricket de Parc-Extension! Après tout, de cette liste, il s’agit du sport qui se rapproche le plus du baseball, alors tu devrais avoir un préjugé favorable.

De plus, faut être conséquent : tu viens de permettre aux commerces du centre-ville de rester ouverts 24 heures sur 24, alors attirer ici une équipe professionnelle d’un sport dont les parties peuvent s’étirer sur plusieurs jours semble être la prochaine étape logique. Je t’entends objecter que le principal obstacle à ce grand projet de société, c’est la complexité des règlements. À cela, je te dirai de faire confiance en nos médias : Patrice Brisebois fera sans doute un excellent travail de vulgarisation et permettra à tout un chacun de se familiariser avec les subtilités de ce sport (ndlr : information à vérifier).

01

Le kin-ball

En matière sportive, le hockey sur glace n’est pas la seule « création » québécoise : n’oublions pas le célèbre kin-ball, créé en 1986 par mon boy Mario Demers (ok, ce n’est pas mon boy). Si ce que tu dis est vrai, tu sembles, mon Denis, vouloir administrer Montréal selon des valeurs d’entraide et de fairplay… la création d’une équipe professionnelle de kin-ball aurait en ce sens une énorme portée symbolique!

En plus, il y a ici un gros potentiel monétaire. Tu n’as qu’à faire commanditer le ballon de match par Orange Julep et les dollars vont pleuvoir! Fie-toi sur moi, avec un club élite de kin-ball, tu n’aurais pas de difficulté à le remplir, ton Stade olympique.

Imagine : Montréal, capitale internationale du kin-ball…!

Ouin…

À bien y penser…

J’espère que ta rencontre avec Manfred s’est bien passée…



Commentez cet article