Si un joueur de la NHL peut compléter un tour du chapeau Gordie Howe ou une feinte «Datsyuk-ienne», le joueur de soccer a également accès à une panoplies de gestes techniques et de dribbles, quasiment des marques déposées dans l’histoire du ballon rond..

La Panenka

Antonin Panenka, 1976

Tu joues une finale de l’Euro 1976 contre la puissance qui est l’Allemagne de l’Ouest? En marquant ton penalty, la Tchécoslovaquie devient champion d’Europe?

Antonin Panenka était dans cette situation et a tout simplement décidé d’attendre jusqu’à la dernière minute avant de diriger sa frappe. Sepp Maier ( le Carey Price du moment) plonge à gauche et Panenka envoie une petite balle lobé vers le centre et Golazo!!

Ce geste est rempli de classe et de créativité durant un soccer des années 70 qui n’était pas encore prêt à voir ce genre de gestes, du moins pas les gardiens de l’époque.

La Madjer

La talonnade de Madjer

Voilà un autre joueur qui improvise une nouvelle façon de marquer un but, mais c’est un peu plus simple que son homologue tchécoslovaque. C’est l’Algérien du FC Porto qui marque un but en finale de la Ligues des Champions UEFA 1987 contre le Bayern de Munich. Apparemment les Allemands sont les souffre-douleur des génies en herbe.

Recevant le ballon dans la surface, tandis que le FC Porto est mené 1-0, Rabah Madjer décide de marquer un but assez facile avec un certain panache, une arrogance évidente et un culot assez gros. La fameuse talonnade de Madjer, La Madjer, sera répétée par d’autres joueurs mais avec une technique plus complexe, prenant une tangente et s’éloignant du contexte autour de ce geste original et simple.

Le Cruyff Turn

Cruyff turn

Au fait, Johan Cruyff est Doctor Who. Il a pris le TARDIS pour voyager à travers le temps et l’espace, pour observer Messi, Maradona et Zidane et revenir en 1974. Le dribble est tellement nouveau que le défenseur n’a toujours pas compris ni le comment ni le pourquoi et a probablement pris sa retraite anticipée.

Le package Cuauhtémoc Blanco

Cuauhtémoc Blanco

Passe de la fesse, contrôle de l’omoplate et dribble du crapaud. C’est du Cuauhtémoc Blanco sans équivoque.

Attention!! Les prochains gestes n’ont pas été contrôlés par le département assurance qualité et ont été inventés par l’auteur de ce papier.

La Oduro-What

Pauvre Dominic Oduro. Il travaille fort, il joue dur, mais la finition, c’est pas ça.

La Larin-ticite

Nommé Rookie de la MLS en 201, Cyle Larin a mal commencé sa campagne en tant membre de l’équipe A du Canada. Mais le jeune garçon a assez de mental toughness pour marquer 17 buts en MLS.

Lâche pas Cyle!!



Commentez cet article