9

Pour ceux qui l’ignoraient, le Canada amorçait hier soir sa conquête de la Gold Cup, l’équivalent de l’Euro, mais en Amérique du Nord. Les représentants du plusse meilleur pays du monde ont enregistré un verdict nul de 0 à 0 face au Salvador, mais le spectaculaire raté de la jeune vedette montante Cyle Larin a littéralement volé le show.

En son honneur, mais aussi pour tenter de le consoler un petit peu, nous avons dressé la liste des pires buts ratés jamais observés au soccer. Ceux-ci seront accompagnés d’extraits de poèmes de Baudelaire, question de rendre l’absurde encore plus absurde.

09

Cyle Larin, Canada

Aux pays chauds et bleus où ton Dieu t’a fait naître,
Ta tâche est d’allumer la pipe de ton maître,
De pourvoir les flacons d’eaux fraîches et d’odeurs,
De chasser loin du lit les moustiques rodeurs.

– À une malabraise

08

Philipp Hofmann, Kaiserslautern

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid!
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait!

– L’albatros

07

Van Vossen, Rangers de Glasgow

Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde!
Quoiqu’il ne pousse ni grands gestes, ni grands cris,
Il ferait volontiers de la terre un débris
Et dans un bâillement avalerait le monde.

– Au lecteur

06

Fahad Khalfan, Qatar

Les formes s’effaçaient et n’étaient plus qu’un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l’artiste achève
Seulement par le souvenir.

– Une charogne

05

Jakub Blaszczykowski, Borussia Dortmund

Et mon coeur s’effraya d’envier maint pauvre homme
Courant avec ferveur à l’abîme béant,
Et qui, saoul de son sang, préfèrerait en somme
La douleur à la mort et l’enfer au néant !

– Le jeu

04

Ronny Rosenthal, Liverpool

Avalanche, veux-tu m’emporter dans ta chute?

– Le goût du néant

03

Rui Miguel, CSKA Sofia

Dites, qu’avez-vous vu ?

– Le voyage

02

Sivonjic, Dinamo Zagreb

Et des habits, mousseline ou velours,
Tout impregnés de sa jeunesse pure,
Se dégageait un parfum de fourrure

– Le parfum

01

Cinq joueurs de Veria

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

– Invitation au voyage



Commentez cet article