Comme je l’ai déjà mentionné, cette année n’est pas une bonne année pour les officiels de la NFL. Leurs décisions sont assez impopulaires pour que certains s’ennuient des arbitres de remplacement de 2012… ce n’est pas peu dire!

Certains se demanderont comment on devient un arbitre dans la NFL. La plupart des arbitres ont avant tout été des athlètes eux-mêmes, mais ils n’avaient pas le calibre pour devenir joueurs professionnels. Ils ont presque tous commencé en arbitrant du football secondaire et collégial pour ensuite commencer comme juges de ligne dans la NFL avant de monter au rang d’arbitre. Maintenant, si vous me demandez pourquoi un être humain sain d’esprit voudrait devenir arbitre, je l’ignore. Je suppose qu’il faut avoir des prédispositions à faire des frettes.

Je poursuis donc mes portraits des « casseux de party » en chef de la NFL. Comme ça, si votre équipe ne passe pas en playoff à cause d’une décision douteuse, vous saurez après qui vous criez dans votre téléviseur!

65 – WALT COLEMAN

Walt Coleman

Sa décision la plus célèbre est celle qu’il a prise lors d’un match entre les Raiders et les Patriots en 2002. En changeant la décision sur un fumble de Tom Brady, il avait permis au Patriots de remporter la partie grâce à un règlement surnommé « Tuck Rule ». Cette règle a été abolie en 2015, mais reste que Walt n’a pas arbitré de matchs à Oakland depuis ces évènements.

66- WALT ANDERSON

Walt Anderson - Tom Brady

Avant d’être arbitre dans la NFL, Walt était un dentiste au Texas. Il a, depuis son changement de carrière, arbitré deux Super Bowls, plusieurs finales de conférence et même l’infâme partie qui engendra le Deflategate. Quand il n’est pas en train d’arbitrer ou d’encourager les joueurs à se passer la soie dentaire, il agit à titre de coordonnateur des officiels de l’importante conférence « Big 12 » au football collégial américain.

77-  TERRY MCAULAY

Terry McAulay

Cet ancien programmeur de la NSA est surtout connu pour un incident nommé « Bottlegate ». Après une décision impopulaire lors d’un match à Cleveland opposant les Browns aux Jaguars, les fans qui se trouvaient dans le « Dawg Pound » se sont mis à lancer des bouteilles sur le terrain. Assez de bouteilles pour que notre pauvre Terry mette fin à la partie. En même temps, on ne pouvait pas s’attendre non plus à une leçon d’étiquette de la part de gens qui sont volontairement dans un espace nommé « Dawg Pound »…

85- ED HOCHULI

Ed Hochuli

Fred vous a déjà parlé des gros bras d’Ed Hochuli. Il est quand même impressionnant qu’un seul homme ait PLUSIEURS comptes Twitter honorant ses biceps. Durant la saison morte, Ed est un avocat chevronné qui est déjà apparu sur une liste des meilleurs avocats des États-Unis ainsi que dans le Top 100 des meilleurs avocats d’Arizona.

Paraît même qu’il y a sa photo dans le dictionnaire à côté de l’expression « c’est toujours les mêmes qui ont tout! »

99- TONY CORRENTE

Tony Corrente

Avec ses 21 ans d’expérience comme officiel de la NFL, Tony est parmi les arbitres les plus aguerris. Ça n’empêche pas qu’il ait déjà commis des bourdes comme la fois où il a oublié que son micro était allumé et qu’il a dit des « obscénités » en ondes, pendant une partie. En même temps, on s’entend que si ESPN considère que « God damnit » est une obscénité, il ne faudrait pas qu’ils m’entendent quand je me bute un orteil contre une patte de chaise…

114 – GENE STERATORE

Gene Steratore

On doit à cet arbitre la fameuse « Calvin Johnson Rule » selon laquelle le sol peut causer un « non attrapé » si le joueur n’est pas en possession du ballon. En effet, cette règle assez vague sur les attrapés est née d’une décision de Gene lors du quatrième quart d’un match opposant les Lions de Détroit aux Bears de Chicago. Quand il n’est pas en train de mettre des bâtons dans les roues de Megatron, Gene est aussi une plaie, je veux dire « un arbitre » au basketball collégial de la NCAA.

122 – BRAD ALLEN

Brad-Allen

Quand Brad Allen est devenu officiel dans la NFL en 2014, il est immédiatement monté au rang d’arbitre. On n’avait pas vu cela depuis 1962. Il serait aussi un foodie… À moins que je me mélange entre lui et Joe Lo Truglio dans la comédie Brooklyn Nine-Nine.

Brad Allen et Joe Le Truglio

132- JOHN PARRY

John Parry

Je n’ai presque rien à dire au sujet de John Parry. Il est assez ennuyeux. Et pour un ARBITRE, c’est quand même impressionnant. Et même si je n’ai pas été capable de trouver un fait intéressant ou une seule anecdote cocasse, John se permet quand même de faire des conférences comme motivateur. C’est comme si les Jaguars donnaient des conférences pour expliquer comment remporter un Super Bowl.

135- PETE MORELLI

Pete Morelli

Le dernier et non le moindre, voici Pete Morelli. Le pauvre est l’un e ceux ayant eu le plus de difficultés cette saison. Cette saison, son équipe d’arbitrage et lui ont accordé un timeout au quatrième quart aux Lions de Détroit contre les Saints alors qu’ils n’en avaient plus. Ils ont aussi ignoré un mauvais départ des Jaguars à la semaine 10, leur permettant de gagner contre les Ravens. À la 5e semaine, ils ont laissé tourner inutilement le temps de jeu des Steelers et ont tellement raté la partie entre les Cardinals et les 49ers à la 12e semaine qu’ils ont perdus leur affectation du Sunday Night Football entre les Colts et les Steelers la semaine suivante. Après tout ça, des « tites » vacances sur la plage à se faire tresser les cheveux avec des billes au bout » ne seraient pas de trop pour Pete Morelli et sa gang. 

Il paraît que la job des arbitres sera d’autant plus complexe durant les playoffs car ils seront forcés de consulter davantage avec les bureaux d’arbitrage de la NFL. Et tout le monde fait confiance à la NFL non? NON?…



Commentez cet article