Cher Renaud de 8 ans,

Tu ne le sais pas encore vraiment, mais tu t’apprêtes à vivre l’un des plus beaux printemps de ta courte existence. Ce n’est peut-être pas évident parce que les Nordiques mènent la série contre le Canadien 2 à 0 , mais tu devrais faire confiance à Renaud du futur.

Je ne t’écris pas pour te marteler de conseils pour profiter de la vie et comme le temps passe vite, ton père va te le répéter souvent de toute façon. Je t’écris surtout parce que dans à peu près deux mois, lorsque tu vas voir Carbo et Patrick Roy soulever la coupe, tu vas vraiment être content, mais je t’avertis, tu vas penser que ça va se reproduire bientôt.

Renaud à 8 ans, écoute ce que Robin Williams disait dans le film que tu ne comprenais pas trop : «Carpe diem» ! Tes parents vont te dire que tu ne pourras pas aller au défilé, mais que ce n’est pas grave, tu iras la prochaine fois. Ils ne comprennent pas, ils l’ont vécu trop souvent eux, ils sont devenus insensibles à la cause.

Tu devras les regarder dans les yeux et répondre « YOLO »!

Parce qu’il y a une chose que tu dois comprendre, les prochaines années vont être vraiment difficiles. Je ne t’expliquerai pas tout, car je veux que tu conserves ton innocence, mais en gros, Patrick Poulin va se retrouver sur l’avantage numérique un jour.

Nous, dans le futur, sommes sur un nuage cette année. Voilà déjà quelques saisons que l’équipe a retrouvé son aplomb. Tu devrais voir Carey Price mon gars, il est beau comme Patrick, mais au lieu de faire des clins d’oeil, il prend des selfies (ou égoportrait, tu comprendras un jour).

En attendant, profite du bon temps, va recréer les séries dans la rue avec les voisins et tes jambières numéro 33 de chez Canadian Tire. Je sais que les caricatures en une du cahier des sports à chaque match vont te faire pas mal rire, ça aussi je te conseille de les savourer, c’est plus compliqué les journaux dans le futur.

Je ne voulais pas te faire peur, je voulais juste que tu saches que contrairement à ce que l’on peut croire lorsqu’on est jeune et innocent, la Coupe Stanley n’est pas facile à gagner.

Cette année, c’est différent. Le printemps est beau et je suis convaincu que tu vas pouvoir le vivre, ton premier défilé.

Demande tout de suite des permissions spéciales pour te coucher plus tard, il y aura plusieurs prolongations.

Bonnes séries,

Renaud, 30 ans

Renaud, ses jambières et son attitude, 1993

Renaud, ses jambières et son attitude, 1993



Commentez cet article