Lightning chandails adversaire interdit séries panthers amalie arena

Même après avoir raflé les grands honneurs en 2020, le Lightning de Tampa Bay souffre toujours cruellement d’insécurité.

Sans le crier sur les toits, l’organisation floridienne a remis en place son code vestimentaire « approprié ». En résumé, les spectateurs présents à l’Amalie Arena doivent prouver leur allégeance à l’équipe locale, ou du moins, arborer des couleurs dites neutres.

Cette politique avait beaucoup fait jaser en 2016, lorsque des fans venus de Pittsburgh s’étaient insurgés de ne pouvoir s’afficher en jaune et noir dans certaines sections. Outre les chandails adverses, les objets promotionnels (serviettes, fanions, etc.), les accessoires (casquettes, etc.) et les bijoux qualifiés d’indésirables avaient été proscrits dans l’enceinte de TB.

Vous ne pouviez même pas franchir les portes avec une petite épinglette des Penguins!

Lightning chandails panthers adversaire interdit séries penguins

(Crédit : Getty Images)

Même si ce règlement ne s’appliquait alors qu’aux zones situées à proximité de la surface de jeu (celles que les téléspectateurs aperçoivent à l’écran durant les matchs), les Bolts avaient été vivement critiqués par la planète hockey.

Ça n’a toutefois pas empêché la formation de récidiver.

Les fans des Panthers tenus au silence dans la maison du Lightning

Jeudi, des images peu glorieuses captées dans l’amphithéâtre du Lightning de Tampa Bay ont fait surface sur le web. On dirait bien que l’organisation n’entend toujours pas à rire avec l’ennemi.

Même si l’ennemi n’a que 11 ans.

Sur la séquence, vous verrez deux membres du personnel s’entretenir avec le père d’un jeune partisan des Panthers. On offre aux invités deux choix : se changer ou se faire rembourser. Où ils sont assis, les chandails ornés d’une panthère au regard méfiant ne sont pas les bienvenus.

Ce ne sont pas les employés qui sont à blâmer; eux, ils ne font que leur boulot en appliquant la politique. C’est cette façon de penser qui est déplorable et ridicule.

En 2016, un porte-parole de Tampa Bay avait déclaré que de nombreux détenteurs de billets de saison s’étaient plaints d’être trop souvent entourés de gilets non familiers. C’est ce qui avait poussé les dirigeants à réglementer les tenues vestimentaires. Du moins dans les sections les plus visibles – et payantes.

Une équipe qui a peur d’être envahie par des partisans adverses n’a peut-être pas les supporters qu’il faut pour mériter sa place dans cette ligue.

Selon un usager de Reddit, le garçon a finalement été autorisé à garder son chandail des Panthers de la Floride sur le dos, mais son père a dû se résigner à retirer le sien. Tu parles d’une affaire.

(Source : Brad Bargman/YouTube via iHeartRadio, Barstool Sports, brobible)

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

***

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article