Lysanne Richard Montgolfière

L’hiver dernier, la plongeuse de haut-vol Lysanne Richard a fait un plongeon de 22 mètres dans de l’eau à 3 degrés Celcius.

Après avoir relevé avec brio ce défi, elle vient de s’en donner un autre tout aussi spectaculaire : plonger à partir d’une montgolfière en plein vol, entre 20 et 25 mètres de hauteur.

Oui, c’est fou!

En collaboration avec l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, Lysanne et son comparse plongeur Yves Milord effectueront cette prouesse en août prochain.

L’idée de faire ce genre de plongeon a commencé à germer il y a 5 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lysanne Richard (@lysanne_richard)

Quand je vois quelque chose de haut, je me demande tout le temps si je peux plonger de là. Il y a longtemps, j'ai rencontré quelqu'un de l'International de montgolfières et j'y pense depuis ce temps-là. De toutes les places où je vais avoir sauté, la montgolfière est vraiment l'endroit le plus poétique.

Lysanne Richard

Préparatifs

Effectuer une plongeon de la sorte demande une importante logistique. Pour que Lysanne Richard puisse se concentrer sur son plongeon, une grande partie de l’organisation de l’événement est gérée par l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ils s’occuperont de l’adaptation de la montgolfière avec des mini plates-formes faites sur mesure, de la mise en place du comité de sécurité, de la promotion de l’événement et de l’embauche de tous les intervenants nécessitant la réalisation de l’exploit.

Je suis entouré de pros. Ils s'occupent de tellement de choses pour assurer la sécurité de tous. Quand les conditions météo seront les bonnes, on le fera. C'est pour ça qu'on se donne une marge de manoeuvre et qu'on ne donne pas de date précise.

Lysanne Richard

Un autre commanditaire, Batteries Expert, fournira des motomarines pour assurer le repêchage des plongeurs, ainsi qu’un bateau et un capitaine accrédité pour le transport des experts nautiques.

Lysanne Richard Montgolfière

@fblphotographe / Instagram

Difficultés

Sauter à partir d’une plate-forme stable n’est déjà pas facile. Qu’est-ce qui est différent dans ce défi?

Quand je vais sauter, la montgolfière sera plus légère ensuite. Le pilote devra donc s'adapter pour garder le contrôle de l'engin. Et puis c'est lui qui me dira quand sauter. Habituellement, je décide quand je plonge mais là, le pilote me fera un décompte pour que je plonge à l'endroit exact prévu sinon je pourrais me blesser. Il faut vraiment être bien coordonnés et avoir confiance en l'autre.

Lysanne Richard

Entraînement

Pour réussir parfaitement toute chose, il faut de l’entraînement. C’est pourquoi Lysanne et Yves ont déjà fait des plongeons préparatoires dans la carrière Flintkote à Thetford Mines.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lysanne Richard (@lysanne_richard)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lysanne Richard (@lysanne_richard)

Lors de la pratique, la montgolfière était attachée et résistait au vent. Ça brassait pas mal! Quand on sera en plein vol, ça sera plus calme. Il faut aussi que je m'adapte parce que si je me donne une trop grosse poussée pour plonger, je risque de débalancer la montgolfière. Et là, je savais à quelle hauteur exacte j'étais. Quand viendra le temps de faire le vrai saut, je saurai la hauteur de mon plongeon à la dernière seconde. Je devrai donc modifier ma technique à la dernière seconde aussi!

Lysanne Richard

Par ailleurs, Lysanne Richard fera un plongeon à partir d’une grue en juillet prochain à Cap-à-l’Aigle. Son but? Battre le record canadien de haut-vol avec un saut d’au moins 26 mètres.

Elle désire aussi plonger d’un hélicoptère (!) au cours de l’automne.

Si des gens veulent s'impliquer avec moi, j'suis prête!

Lysanne Richard

D’ici là, on met ton saut d’une montgolfière à notre agenda pour août prochain!



Commentez cet article