Madden 2020, la malédiction de Patrick Mahomes

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la « Madden Curse » (ou la malédiction de Madden) quand un joueur sur la couverture du jeu de football se retrouve dans une mauvaise situation la saison suivante.

Ce n’est pas une science exacte, mais disons que les coïncidences s’accumulent et là, on sait que Patrick Mahomes, sur la couverture de Madden 20, ratera plusieurs semaines en raison d’une blessure à un genou subie contre les Broncos jeudi soir.

La populaire série de jeux de football Madden, produite par Electronic Arts, existe depuis 1988. Au début, pas trop de problèmes, c’est le mythique entraîneur John Madden qui se retrouve sur la couverture. Mais tout change à partir de 1999 et on va reculer avec vous pour retracer les méfaits de cette malédiction.

Voici les pièces à conviction :

Garrison Hearst – Madden 1999

curse

Crédits photo : The Game Reviews

Ses performances sur le terrain font de lui le tout premier joueur à être mis en vedette sur la couverture du jeu.

RÉSULTAT : Il se blesse à la cheville lors de la saison, une blessure qui le tient à l’écart du jeu pendant deux saisons complètes. 

Barry Sanders — Madden 2000

curse

Crédits photo : The Majors Sports Network

Sanders est un des meilleurs porteurs de ballon de l’histoire. Il devient l’un des rares à amasser plus de 2000 gains au sol.

RÉSULTAT : Peu de temps après sa présence sur la couverture du jeu, Sanders annonce sa retraite et dit « bye bye » au football. EA Sports se retourne de bord et utilise le bon vieux John Madden comme bouche-trou.

Eddie George — Madden 2001

curse

Crédits photo : MobyGames

Cette fois-ci, les gens chez EA Sports semblent avoir une valeur sûre; George avait accumulé au moins 1200 verges au sol au cours des quatre saisons précédentes.

RÉSULTAT : Pour la 1re fois de sa carrière, George n’atteint pas 1000 verges au sol. En fait, suite à sa présence sur la couverture du jeu, le porteur court en moyenne un petit 3,4 verges par course avant d’accrocher ses crampons.

Daute Culpepper — Madden 2002

curse

Crédits photo : LoveROMs.com

Suite à une belle arrivée dans la ligue, Culpepper amorce la saison comme l’un des jeunes joueurs prometteurs de la NFL.

RÉSULTAT : Culpepper se blesse et rate le reste de la saison. L’année suivante, il accumule 23 interceptions contre seulement 18 touchés.

C’est le début de la fin pour le quart-arrière.

Marshall Faulk — Madden 2003

curse

Crédits photo : DReager1’s Blog

Champion du Super Bowl, joueur offensif de la ligue à multiples occasions. Tout cela lui donne un accès à la couverture de l’édition 2003 du populaire jeu.

RÉSULTAT : C’est le début de la fin pour Faulk. Finies les saisons à 1000 verges et plus, place aux blessures et à tout le tralala.

Michael Vick — Madden 2004

curse

Crédits photo : The Undefeated

Jeune quart-arrière dynamique qui lance et qui court. C’est parfait pour la couverture d’un jeu vidéo ça.

RÉSULTAT : Vick se blesse et rate 11 matchs. Ah oui, il est aussi allé en prison pas trop longtemps après.

Donovan McNabb — Madden 2006

curse

Crédits photo : XBox 360 Games

RÉSULTAT : Blessé.

Shaun Alexander — Madden 2007

curse

Crédits photo : IGN

RÉSULTAT : Blessé.

Vince Young — Madden 2008

curse

Crédits photo : IGN

RÉSULTAT : Pourri.

Peyton Hillis — Madden 2012

curse

Crédits photo : IGN

RÉSULTAT : Pourri.

Rob Gronkowski — Madden 2017

curse

Crédits photo : Jeuxvideo.com

RÉSULTAT : Blessé.

Antonio Brown — Madden 2018

Crédits photo : EA Sports

RÉSULTAT : Pas besoin de vous résumer la saga Antonio Brown, disons que les frasques du receveur ont débuté après cette couverture. Le reste, on verra bien.

Sinon, Tom Brady semble immunisé jusqu’ici, lui qui était sur la couverture de Madden 2019. Pour le reste, on espère que Mahomes reviendra vite sur le terrain pour les Chiefs.

(Texte d’origine de Fred Simard modifié et actualisé par l’équipe de rédaction Balle Courbe.)



Commentez cet article