wrestlemania

À quelques jours de Wrestlemania 35 au New Jersey, les souvenirs abondent.

Les meilleurs matchs, les meilleures histoires, les plus grands champions, les plus grands moments, etc.

Au lieu de vous faire une liste traditionnelle des grands matchs, on vous propose plutôt des moments spectaculaires qui nous ont fait dire « Oooooh My God » comme Jim Ross quand on les a vus à la télé.

C’est pas toujours chic, c’est pas toujours glorieux, mais c’est salement plaisant à regarder.

Alors voici, petite liste des moments spectaculaires de l’histoire de Wrestlemania.

Shane Mcmahon contre Vince McMahon (Wrestlemania X-Seven)

Il risque de revenir souvent dans la liste ce Wrestlemania, possiblement le meilleur de l’histoire (on peut débattre, mais c’était toute une carte).

Bref, Shane et Vince s’affrontent dans un Street Fight et le fils a clairement volé le spectacle.

Brock Lesnar contre Kurt Angle (Wrestlemania 19)

Le maire de Suplex City Brock Lesnar était au cœur de sa plus grande rivalité en carrière, celle contre Kurt Angle. (Non, ce n’est pas celle contre l’Undertaker.)

En plein milieu du match, Lesnar s’est dit que ça serait une bonne idée de ressortir ses hautes voltiges du temps où il était à la OVW (l’ancêtre de la NXT d’une certaine façon)

Longue histoire courte, Lesnar était rouillé, Angle était trop loin et le résultat est le suivant.

Un Shooting Star Press sur la tête. Lesnar a terminé le match avec une commotion, sans surprise. Ayoye!

Money in the Bank lors du Wrestlemania 24

Triomphe de CM Punk pour une chance au titre, ce match comprenait aussi une belle brochette de lutteurs. Shelton Benjamin, Chris Jericho, Carlito, Montel Vontavious Porter, Mr. Kennedy, et John Morrison.

Ce dernier, maintenant Johnny Mundo à la Lucha Underground, a démontré son savoir-faire avec une manœuvre simple, un Moonsault, mais avec une échelle dans les mains. Rien de moins.

Parlant de Shelton Benjamin dans ce match, lui aussi a eu le « bump » de la soirée lorsqu’il a terminé son match en s’écrasant sur une échelle placée en équilibre entre le ring et les barricades. Ouch!

Dean Ambrose pour le titre Intercontinental (Wrestlemania 31)

On remonte à 2016, Daniel Bryan avait gagné le match d’échelle pour le titre Intercontinental, un peu la même formule qu’en 2017 avec Kevin Owens.

Par contre, Dean Ambrose ajoutait à sa légende de « Lunatic Fringe » en prenant toute une débarque sur une échelle, gracieuseté de Luke Harper.

TLC —Edge & Christian contre les Hardy Boys contre les Dudley Boys (Wrestlemania X-Seven)

Un classique dont on parlera encore longtemps. Le summum de la lutte par équipe, le match qui a fait en partie les carrières de tous les membres impliqués.

On manque de superlatifs pour le match et malgré de nombreuses manœuvres spectaculaires, une s’élève au-dessus de toutes les autres : Edge neutralise Jeff Hardy suspendu dans les airs.

Ce Spear a écourté la carrière d’Edge, c’est très malheureux, mais quel moment. Ça c’est un « Wrestlemania Moment ».

Edge contre Mick Foley (Wrestlemania 22)

On poursuit avec Edge et la légende Mick Foley. Un combat très sanglant qu’on ne verrait plus dans la WWE d’aujourd’hui, mais à l’époque, tout était permis.

La finale, avec une table enflammée, restera gravée dans la mémoire de plusieurs. C’est une chose de le voir dans une petite fédération indépendant, mais lors du plus gros événement de l’année — WOW, tout simplement.

Inoubliable!

tumblr_mhtjfw7RCU1s4ge60o1_250(PETIT)


Suivez le balado 100 % lutte Le Petit Paquet sur Facebook.



Commentez cet article