Le 9 avril dernier, dans un article plutôt « aigre-doux », je me suis ouvertement moqué de Brian Flynn. Ce dernier, de toute évidence un fidèle lecteur de Balle Courbe, a répondu à cette infamie par une performance étincelante d’un but et deux mentions d’aide lors du premier match de la série Canadiens-Sénateurs.

Et vlan, dans mes dents. « Quand on crache en l’air, ça nous retombe toujours dessus « , comme dirait l’autre.

Qu’à cela ne tienne, car en ce vendredi, je souhaite réparer les pots cassés et obtenir le pardon de Messire Flynn qui, je le réalise maintenant, est le joueur le plus talentueux de la LNH depuis Manon Rhéaume.

Inspiré par la surprise totale que m’a causé sa soirée de 3 points, je lui dédie donc ce top 20 étonnant, que j’ai intitulé

« Une soirée de 3 points de Brian Flynn, c’est comme …. »

1. Retrouver le St-Graal dans une boite de déménagement, entre un moule à muffins et un disque des BB.

2. Mark Stone qui prend part à un match après avoir subi une « vilaine papercut » à l’entrainement matinal.

3. Voir Ginette Reno battre le record d’endurance cardiovasculaire au test VO2 Max de la LNH.

4. Pierre Foglia qui hurle : « Enwèye ! Criss moé ça dans le fond ! » au motocross Valvoline.

5. Alexandra Wozniak qui gagne un match de tennis. (Oh ! Je reçois à l’instant un texto de Louis Leblanc. « Lâche ma blonde tranquille, s’tu clair !? ».)

6. Consulter un dictionnaire et y lire le proverbe : « La vérité sort de la bouche de Geneviève Jeanson ».

7. Découvrir le secret de la Caramilk dans un emballage de gomme Bazooka.

8. Trouver l’amour sur Tinder.

9. Remporter le Tour de France en suivant les recettes de Trois fois par jour (Shout out à François Lanthier pour cette perle).

10. La présence d’un honnête homme dans un cocktail du parti libéral.

11. Voir 12 témoins de Jéhovah exécuter une pyramide habillés en cheerleaders. (« Go ! Jéhovah ! Go-Go JÉ-HO-VAH! »)

12. Écouter le film Requiem for a dream sur un trip de crystal meth avec Stephen Harper.

13. Michel Therrien qui approuve la décision d’un arbitre.

14. Trouver un pot rempli d’or en suivant un arc-en-ciel dans ses céréales Lucky Charms.

15. Jacques Villeneuve qui chante l’hymne national complet sans fausser.

16. Lire un argument valide dans un article d’Éric Duhaime.

17. Un terrain de golf albertain sans joueur des Oilers.

18. Une voiture qui a passé à Pimp My Ride et en est ressortie sans téléviseur encastré.

19. L’Impact qui marque deux buts. Le MÊME soir.

20. Surprendre David Ortiz en train de s’acheter des boucles d’oreilles chez Ardene.

Je vous prie d’agréer, M. Flynn, mes excuses les plus sincères et vous invite du même coup, si le cœur vous en dit, à répéter régulièrement de tels miracles offensifs au cours des prochaines semaines.

Cordialement,

Antoine Desjardins

Archiduc en excuses pitoyables



Commentez cet article