super bowl

Super Bowl XLVII — le duel d’entraîneurs entre les frères Jim et John Harbaugh, communément appelé le Harbaugh Bowl ou le Harbowl, sera marqué par un événement aucunment lié à l’action sur le terrain : une panne de courant provoquant une longue pause durant le match lors de la 2e demie.

Le « Blackout » à La Nouvelle-Orléans est tristement célèbre, car il a interrompu le match le plus regardé de l’année durant 34 minutes.

C’était la première fois de l’histoire que deux frères entraîneurs s’affrontaient lors du Super Bowl et aussi la première fois que deux équipes invaincues au Super Bowl croisaient le fer. Tout était en place pour un affrontement historique.

Chez les Ravens, on sentait la retraite imminente du secondeur Ray Lewis, le cœur et l’âme de la défensive de l’équipe depuis la naissance de l’équipe en 1996. Pour le chant du cygne du futur membre du Temple de la renommée, les Ravens ont rapidement pris les devants avant de voir la noirceur s’emparer du Superdome de la Louisiane.

Après une remontée des Niners au 3e et 4e quart, c’est la défensive de Baltimore qui a freiné l’attaque menée par Colin Kapernick lors d’un 4e essai crucial à la porte des buts des Ravens. Par la suite, les oiseaux mauves ont préservé une mince avance, surfant vers un deuxième sacre lors du Super Bowl et un titre de joueur par excellence pour Joe Flacco, lui qui a lancé trois passes de touché dans la victoire de 34-31 des Ravens.

Pour les amateurs de musique, Beyoncé a électrisé La Nouvelle-Orléans avec son spectacle de la mi-temps et sa réunion avec les membres du trio Destiny’s Child qui l’a rendu célèbre à l’époque.



Commentez cet article