Super Bowl XLIII : les Steelers de Pittsburgh renversent les Cardinals de l’Arizona afin de devenir la première équipe de l’histoire de la NFL à remporter 6 trophées Vince Lombardi.

Pourtant, avec un peu plus de deux minutes à jouer, Kurt Warner trouve Larry Fitzgerald pour une passe de touchée donnant l’avance aux Cards et l’espoir de gagner un premier championnat depuis 1947.

C’était avant la dernière séquence offensive des Steelers et les mains magiques de Santonio Holmes, le joueur par excellence du Super Bowl XLIII.

Avec 2 min 37 s à jouer et un déficit de trois points sur sa ligne de 22 verges, Pittsburgh devant remonter le terrain et marquer un touché pour remporter le match. Avec quatre attrapés durant cette dernière séquence, Santonio Holmes a donné le ton. En plus de faire avancer le ballon jusqu’à la zone payante, c’est lui qui a complété l’un des attrapés les plus spectaculaires de l’histoire du Super Bowl contre trois défenseurs des Cardinals.

Dans le coin de la zone des buts, Holmes a capté le ballon en sautant, s’assurant que ses orteils touchent au terrain avant qu’il ne s’échoue en touche avec les couvreurs adverses autour de lui. Après de nombreuses reprises vidéos, les officiels ont confirmé le touché qui allait donné l’avance pour de bon aux Steelers.

Sur la tentative de sauvetage de Kurt Warner, mûre pour une dernière prière, LaMarr Woodley a renversé le quart des Cards avant de voir le ballon rouler librement au sol jusqu’aux bras accueillants de l’ailier défensif Brett Keissel. Le revirement des Steelers scella l’issue du match — victoire du Super Bowl, confettis et célébrations.

Holmes était le 6e receveur de l’histoire à recevoir les honneurs de joueur par excellence du Super Bowl, un troisième chez les Steelers après Lynn Swann et Hines Ward quatre ans plus tôt.



Commentez cet article