smith-pelly

Samedi soir, lors du match entre les Capitals de Washington et les Blackhawks de Chicago, l’ancien du Canadien Devante Smith-Pelly a été victime d’une attaque verbale totalement gratuite de la part de fans (que l’on qualifierait « de purs imbéciles ») alors qu’il se trouvait dans la boite de punition. Pour se moquer de l’attaquant des Caps, ces derniers ont jugé bon d’y aller d’un chant raciste, « Basketball! Basketball! Basketball! », sous-entendant que les athlètes de race noire n’ont leur place que sur un terrain de basket. Après avoir entendu ces insultes dirigées à son endroit, Smith-Pelly a confronté les spectateurs; quelques secondes plus tard, ceux-ci se voyaient être expulsés de l’amphithéâtre (avec un coup de pied au cul, on espère).

Pas fort. Vraiment, mais vraiment pas fort. Des commentaires qui auraient de quoi faire rougir de honte des Hommes de Cro-Magnon.

Après la rencontre, qui s’est soldée par la marque de 7-1 en faveur des Blackhawks, DSP a mentionné qu’il était déplorable qu’il fallait encore parler de racisme en 2018, 30 à 40 ans après que d’autres athlètes de race noire aient vécu des situations similaires. L’entraineur de Washington a aussi tenu à dénoncer ce type de propos lors de son point de presse d’après-match.

L’organisation des Blackhawks a publié le communiqué suivant, samedi soir.

Dimanche, c’était au tour de la LNH de s’exprimer sur le sujet.

Cette situation fâcheuse a créé un élan de solidarité dans la LNH, alors que de nombreux hockeyeurs ont tenu à soutenir Smith-Pelly et à dénoncer la situation. Wayne Simmonds, le joueur des Flyers de Philadelphie, a notamment écrit sur Twitter que ce qui était le plus triste, c’est que ça ne le surprenait pas avant d’ajouter qu’il souhaitait voir ces fans être bannis dans tous les arénas de la ligue.

Voici d’autres réactions du monde du hockey :

En espérant que le message ait été compris.

via BarDown



Commentez cet article