planche

Avez-vous déjà fait la planche, cet exercice qui consiste à allonger son corps en ne reposant que sur ses avant-bras et ses orteils? Si oui, vous savez que c’est loin d’être évident pour les abdos!

Eh bien la Montréalaise Dana Glowacka, elle, est une véritable spécialiste de la discipline. La preuve? Le 18 mai dernier, elle a battu le record du monde chez les femmes avec un temps très impressionnant de 4 h 20.

Tout simplement incroyable!

Une vidéo en accéléré

Il y a quelques jours, l’athlète et mère au foyer qui ne s’entraine que depuis quatre ans a partagé une vidéo de son exploit en accéléré sur son compte Instagram. Et vous allez voir : c’est très impressionnant!

En tout cas, elle a eu beaucoup de temps pour se clancher des séries Netflix sur ton téléphone!

Une athlète née

Selon ce qu’on apprend dans un article paru sur le site d’ICI Radio-Canada Sports, le père de Glowacka a déjà été entraineur de ski de fond et celle-ci a pratiqué le patinage de vitesse sur longue piste au niveau national de 10 à 15 ans. Elle est aussi une grande adepte de yoga, ce qui n’a certainement pas nui dans la pratique de sa nouvelle passion. Disons qu’elle avait déjà les chances de son côté avant de se lancer dans cet imposant défi.

Et comment tout cela a commencé? Eh bien c’est son fils, qui était alors âgé de 11 ans, qui lui a montré la vidéo de l’exploit de George E. Hood, un ex-marine retraité adepte de la discipline. Ce dernier a d’ailleurs battu sa propre marque chez les hommes pas plus tard qu’il y a un an, en gardant la position pendant 10 heures, 10 minutes et 10 secondes.

Pas pire!

De précieux conseils

Quelques mois après qu’elle ait débuté son entrainement, la Montréalaise a reçu la visite de Hood qui lui a fourni d’excellents conseils afin de réaliser de meilleurs temps. Grâce à cette aide, elle est passée de 25 minutes à 1 heure 20 minutes en quelques mois.

En 2016, elle a réussi un premier coup d’éclat en remportant la Coupe du monde de la planche qui avait lieu à Pékin, en Chine, grâce à un temps de 2 heures, 5 minutes — soit deux fois moins que sa nouvelle marque! Puis, elle a mis les bouchées doubles et a travaillé sur l’aspect mental de la discipline, ce qui lui a permis de pulvériser l’ancien record de 3 heures, 31 minutes, il y a deux semaines.

Wow!

Glowacka mentionne vouloir maintenant prendre une pause à partir de maintenant et se dit tout simplement heureuse que son fils soit fier d’elle.

Chapeau!

via ICI Radio-Canada Sports



Commentez cet article