Moutarde crampes muscles sport lnh basket

La moutarde serait bénéfique contre les crampes. Le saviez-vous?

Ce n’est pas nouveau, mais c’est plutôt rare de voir un athlète engloutir plusieurs bonnes gorgées de ce populaire condiment à même la bouteille, comme si de rien n’était.

C’est le spectacle que nous a offert un jeune joueur de basketball.

La moutarde ne lui monte pas au nez. Même pas une petite grimace.

La moutarde en extra

Dans le mode du sport, ces graines de plantes à fleurs jaunes broyées et vinaigrées sont loin d’être considérées comme un douteux remède de grand-mère. Grâce à sa grande concentration d’acide acétique, la moutarde est reconnue pour prévenir et chasser les crampes, particulièrement celles des jambes.

Plusieurs joggeurs et marathoniens traînent de petites réserves sur eux, en cas de besoin. Dans la LNH aussi, on a déjà vu ça.

En 2019, Mark Letestu avait avalé un sachet de Heinz sur le banc des siens, en plein match. Ça avait intrigué les amateurs.

« Ça goûte la merde pendant quelques secondes et après, la crampe s’en va », avait mentionné l’attaquant des Jets de Winnipeg.

Pour sa part, Blake Coleman dit avoir réglé son problème de crampes musculaires avec le jus de cornichons. D’où son surnom « Pickles ».

Ça fait changement de Radu qui mange sa banane entre deux présences, dans le but d’aller chercher un regain d’énergie.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dallas Stars (@dallasstars)

Les bienfaits immédiats de ces aliments aux propriétés favorables pour les athlètes sont remis en doute par certains chercheurs, mais plusieurs études tendent à démontrer des effets salutaires dans un très bref délai.

Rien ne vaut une alimentation équilibrée et une hydratation adéquate, mais tant mieux si avec un extra de moutarde, l’affaire est ketchup.



Commentez cet article